L’état de production et de productivité de la filière riz
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

L’état de production et de productivité de la filière riz "acceptable" dans la vallée (gouverneur Saint-Louis)

Diawel (Saint-Louis), 6 juil (APS) - Le gouverneur de Saint-Louis, Alioune Aïdara Niang, a jugé acceptable l’état de la production et de la productivité du riz de la vallée du fleuve Sénégal, se félicitant de "rendements satisfaisants" dans les différentes zones de culture de cette partie du nord du Sénégal.
 
Alioune Badara Niang s’entretenait avec des journalistes, mercredi, à l’issue d’un long périple dans la vallée du fleuve Sénégal, où il a visité divers périmètres rizicoles, dont ceux de Ndiaye, Pont Gendarme, Thillène, Boundoum, Diawel et Nadiel, à Dagana, Ross-Béthio, Ronkh, Diama et Saint-Louis. 
 
Accompagné de plusieurs responsables, dont le directeur général de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), il s’est imprégné des investissements publics réalisés dans ces périmètres rizicoles, au profit des producteurs de la vallée.
 
Il a souligné l’engagement des producteurs locaux à produire suffisamment de riz, en comptant sur le soutien et l’encadrement des services compétents de l’Etat, qui devraient leur permettre de disposer de plus d’intrants et de matériel agricole.
 
De même, les producteurs peuvent compter sur l’appui de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS), pour davantage financer leurs activités, a indiqué le gouverneur de Saint-Louis, en présence du directeur général de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) et de divers autres responsables.
 
Il a appelé à "une mobilisation totale de tous les acteurs", pour une entame idéale de l’hivernage 2017, après les récoltes de contre-saison 2017, jugées bonnes, un pas de plus dans la quête de l’autosuffisance en riz.
 
Le gouverneur de Saint-Louis, répondant à certaines des doléances des producteurs, a assuré que l’Etat a pris des mesures appropriées visant le renforcement de la lutte contre les oiseux carnivores et ravageurs de récoles, ainsi que les rats. 
 
Il a relevé l’implication de la Direction de la protection des végétaux (DPV) et annoncé l’arrivée bientôt dans la zone des cultures, d’un hélicoptère affrété par l’Etat pour lutter davantage contre les oiseaux ravageurs de récoltes.
 
L’Etat est "impliqué de manière permanente et régulière" dans le développement de la filière riz, à travers notamment le Programme national d’autosuffisance alimentaire en riz, avec les travaux de curage de Diawel.
 
Il a aussi évoqué le Projet de gestion intégré des ressources en eau et de développement des usages multiples du bassin du fleuve Sénégal (PGIRE), une initiative utile "pour rendre l’eau aux parcelles des deux versants du fleuve".
 
BD/BK