Kaolack : les bénéficiaires du PAFA obtiennent 4 milliards de frs CFA de revenus additionnels (ministre)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-ECONOMIE

Kaolack : les bénéficiaires du PAFA obtiennent 4 milliards de frs CFA de revenus additionnels (ministre)


Kaolack, 3 août (APS) - Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Pape Abdoulaye Seck a indiqué que les producteurs de riz et de sésame bénéficiaires du projet d’appui aux filières agricoles (PAFA) ont obtenu respectivement 874 millions et 4 milliards de frs CFA de revenus additionnels.
 
 


"On retient qu’à partir des éléments fournis par le projet PAFA, les bénéficiaires ont eu des revenus additionnels pour le riz de l’ordre de 874 millions de francs CFA, pour le sésame 4 milliards de francs CFA, pour le maraîchage autour de 2 ou 3 milliards de francs CFA", a dit le ministre.


Il s’exprimait mardi au cours d’un point de presse animé conjointement avec le docteur Dr Kanayo F. Nwanzé, président du Fonds international de développement agricole (FIDA) qui séjourne, depuis dimanche au Sénégal, pour une visite officielle de 5 jours.


"Ces revenus obtenus par les producteurs prouvent donc qu’il y a des revenus additionnels qu’on enregistre dans la zone grâce à la diversification agricole apportée par le PAFA, depuis son lancement en 2000, dans ce qui était le bassin arachidier", a-t-il ajouté.


"Nous sommes convaincus, au vu de ces résultats, qu’en continuant effectivement à travailler dans cette direction, on arrivera à un moment où la région de Kaolack pourra nourrir la région de Kaolack’’, a relevé Dr Pape Abdoulaye Seck.


Elle pourra même "dégager un surplus qui permettra d’avoir du numéraire en vue de faire face à certaines dépenses quotidiennes des ménages", a dit le ministre, informant que "c’est déjà le cas dans le cadre de la filière mil où les producteurs arrivent à se nourrir à partir de ce qui est produit et de vendre le surplus au fur et à mesure".


Le docteur Pape Abdoulaye Seck a souligné que "le bassin arachidier est en train de changer de physionomie, il n’est plus un bassin arachidier il tend à devenir réellement un bassin agricole grâce à la diversification des cultures".



’’Et le PAFA a incontestablement apporté une contribution importante dans ce changement’’, a-t-il affirmé. 

Selon lui, "les résultats obtenus par ce projet nous permettent de souligner un certain nombre d’éléments montrant la transformation structurelle de l’économie rurale au niveau du bassin arachidier".



’’Ce qui nous fait dire qu’il est possible d’avoir une autre agriculture au Sénégal transformée positivement et durablement au grand bonheur des producteurs et des populations de manière générale’’, a soutenu le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural.


Pape Abdoulaye Seck a espéré atteindre cet objectif avec l’appui de partenaires comme le FIDA.

AB/PON