Kaolack : 4000 à 5000 emplois attendus du PROVALE-CV
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Kaolack : 4000 à 5000 emplois attendus du PROVALE-CV

Kaolack, 4 juin (APS) - Au moins, 4000 à 5000 emplois devraient être créés dans la région de Kaolack (centre) sur les 28.000 attendus de la mise en œuvre du Projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeur (PROVALE-CV), a assuré, vendredi, son responsable du suivi-évaluation, Arona Doumbia.
 
’’Sur la base des prévisions et des potentialités de la région de Kaolack, 1.500 microentreprises et 4000 à 5000 emplois devraient être crées au niveau de cette région’’’, a fait savoir le responsable du suivi-évaluation dudit projet.
 
Arona Doumbia intervenait à un atelier de lancement des activités du volet promotion de l’entrepreneuriat et création d’emploi du projet censé avoir à terme un impact significatif sur les conditions de vie des populations rurales.
 
’’Sur les 80 milliards de francs CFA du budget du PROVALE–CV, le volet entreprenariat va mobiliser 22 milliards de francs CFA pour les huit régions d’intervention. Et, en termes d’objectifs, nous sommes attendus sur la promotion de 5.000 micro-et petites entreprises et 28 000 emplois’’, a-t-il annoncé.
 
’’Sur la base des prévisions et des potentialités de la région de Kaolack, 1.500 microentreprises et 4000 à 5000 emplois devraient être crées au niveau de cette région’’, a-t-il indiqué, faisant savoir que cela dépendra des qualités des projets qui sont soumis et de l’engouement des jeunes et des femmes de Kaolack qui vont solliciter des projets.
 
Selon lui, ’’pour consolider des entreprises et créer des emplois, le PROVALE–CV a proposé des subventions qu’il accorde directement aux jeunes et aux femmes pour financer leurs activités’’. 
 
’’Nous avons aussi mis en place un fonds de crédit que les jeunes et femmes de Kaolack peuvent solliciter pour financer leurs projets. Et, nous avons mis en place un dispositif d’accompagnement et de coaching des entreprises et des promoteurs’’, a-t-il indiqué. 
 
Il a expliqué que cette rencontre a permis de réfléchir avec les acteurs de la région sur le mécanisme à mettre en place, de réfléchir sur les acteurs à impliquer dans la mise en œuvre du projet.
 
Les échanges ont porté également sur le schéma qui permettrait aux jeunes et aux femmes des différentes régions d’intervention d’accéder aux ressources.
 
Le PROVALE est un important projet du ministère de l’Agriculture financé à hauteur de 80 milliards de francs CFA par la Banque africaine de développement et d’autres bailleurs, a rappelé M. Doumbia.
 
Il intervient sur trois axes à savoir la modernisation des infrastructures de production agrosylvopastorales, le développement des chaînes de valeur et la promotion de l’entreprenariat et la création d’emplois.


MNF/OID/ASB