Kaffrine : les capacités opérationnelles de quatre microentreprises renforcées
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Kaffrine : les capacités opérationnelles de quatre microentreprises renforcées

Kaffrine, 19 juin (APS) – Quatre microentreprises rurales de la région de Kaffrine ont été renforcées au niveau technique, organisationnelle et opérationnelle par le biais de la mise en œuvre du Projet d’appui à la sécurité alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine (Pasa-Loumakaf), a appris l’APS de l’équipe de coordination de ce projet.
 
Il s’agit à travers cette mise à niveau d’assurer un meilleur suivi de l’entretien du matériel agricole mis à la disposition des organisations de producteurs appuyés dans le cadre de l’exécution dudit projet, ont rappelé ses initiateurs en marge de la remise de matériels aux quatre entreprises concernées, des mobylettes, boîtes à outils et autres unités de soudure, notamment.
 
"L’idée est de mettre en relation des mécaniciens locaux avec les organisations de base. Après avoir équipé à un certain niveau les organisations, nous avons senti la nécessité de faire un programme d’entretien, de suivi et de maintenance", a expliqué le coordonnateur du PASA Loumakaf, dans la région de Kaffrine, Abdoul Ka.
 
"Nous avons pensé utile d’identifier des mécaniciens de la région de Kaffrine qui ont déjà des briques d’entreprise pour renforcer leur capacité technique, organisationnelle et opérationnelle afin qu’ils puissent suivre et entretenir le matériel mis par le PASA à la disposition des organisations de producteurs faitières", a-t-il fait savoir.
 
Le coordonnateur local du projet a insisté sur le fait qu’un parc de 25 motoculteurs et mini-tracteurs, d’une vingtaine de décortiqueuses, de huit batteuses et du matériel léger de labour et de semis avait été mis en place dans cette région du centre du pays.
 
"Nous pensons que ce matériel doit être entretenu et maintenu pour une durabilité de sa mise en valeur", a indiqué Ka, en soulignant que les mécaniciens formés pouvaient appuyer une remise en état de tout matériel de la région.
 
Il a expliqué que ce programme était développé en relation avec la Chambre des métiers de Kaffrine afin de permettre à cette structure d’en assurer la pérennité.
 
"Pasa-Loumakaf a décaissé dix millions de francs CFA pour la formation des microentreprises, pour l’achat des kits de matériels et pour le payement des services d’un consultant facilitateur pour la formation", a soutenu son coordonnateur régional.

MNF/AKS/OID/ASB