APS
SENEGAL-ALIMENTATION

"Il faut des pratiques agricoles durables pour vaincre la faim" (ministre délégué)


Dakar, 16 oct (APS) - Le ministre délégué chargé de chargé de l’Accompagnement et de la Mutualisation des organisations paysannes, Moustapha Lo Diatta, prône la mise en place de "pratiques agricoles durables" pour vaincre la faim qui continue de freiner le développement de nombreux pays, notamment en Afrique.

"Pour vaincre la faim, il faut avoir des pratiques agricoles durables, améliorer les moyens d’existence et les capacités des petits producteurs, permettre une égalité d’accès à la terre, aux technologues et au marché", a-t-il déclaré en présidant mardi la cérémonie officielle commémorant la Journée mondiale de l’alimentation.
 
Cette manifestation se tenait dans les locaux du grand amphithéâtre des sphères ministérielles de Diamniadio, sur le thème : "Agir pour l’avenir, la faim zéro en 2030, c’est possible".
 
Le Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (P2RS) et le Projet de développement d’une résilience à l’insécurité alimentaire récurrente au Sénégal (DRIARS) ont été choisis, au Sénégal, pour parrainer la 38e édition de la Journée mondiale de l’alimentation.
 
Selon le représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’éradication de la faim à l’horizon 2030 est "possible" et "réalisable si on donne la priorité aux plus vulnérables", en s’appuyant "sur plusieurs leviers".
 
Il s’agit a-t-il dit de donner la priorité aux plus vulnérables, d’adopter une approche transversale, d’octroyer aux autorités locales les moyens d’agir, de réduire les coûts de la malnutrition, de collaborer avec les universités et la recherche pour des technologies et des innovations au service des agriculteurs
 
SKS/BK