Fatick :  2900 tonnes de riz paddy produites en 2016 grâce au P2RS
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Fatick : 2900 tonnes de riz paddy produites en 2016 grâce au P2RS



Fatick, 23 déc (APS) - La région de Fatick a réalisé en 2016 une production de 2.900 tonnes de riz paddy, dans les zones aménagées et les bas-fonds dans le cadre du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS), a révélé vendredi le chef d’antenne régionale dudit programme, Mamadou Camara.


‘’Sur le riz marchand, 1.840 hectares ont été récoltés, ce qui
a donné une production de 2.900 tonnes de
riz paddy. Cette production a été obtenue dans les zones aménagées et les bas-fonds’’, a-t-il précisé à l’intention de la presse, à l’issue de la première réunion semestrielle du Comité régional de concertation (CRC).


Cette rencontre du P2RS a permis de revenir sur le compte rendu de la première réunion du CRC, tenue le 8 juin 2016, de présenter le bilan des activités annuelles 2016 et la planification de l’année 2017 de la région de Fatick.


Mamadou Camara a rappelé que, ‘’globalement, 2.910 hectares ont été emblavés en riz marchand et 46 hectares pour la multiplication des semences’’. Il a expliqué que ‘’la tournure de l’hivernage, surtout l’arrêt précoce de la pluviométrie, a pénalisé le niveau d’obtention des rendements et de la production’’.


Selon lui, ‘’ces problèmes ont été notés dans toutes les
autres spéculations au niveau de la région de Fatick’’, mais ‘’les ménages qui ont eu à récolter durant cette campagne’’, vont pouvoir améliorer leur niveau d’autosuffisance alimentaire.


"L’arrêt précoce de la pluviométrie a un peu amorti l’élan
qu’on avait pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire en riz, mais tout de même cela sera compensé avec les cultures de contre -saison’’, a assuré Mamadou Camara.


Il a expliqué qu’‘’au niveau de la région, il est envisagé d’emblaver
420 hectares pour le maraîchage pour l’autosuffisance et l’amélioration des revenus’’.


C’est pour cette raison que ‘’les aménagements devront s’accentuer pour permettre la couverture des cycles des cultures et arriver nettement à l’objectif du gouvernement, c’est-à-dire d’atteindre l’autosuffisance alimentaire’’, a souligné le chef d’antenne de P2RS.


FD/ASG