Diourbel : le DRDR satisfait du niveau de mise en place des semences
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-PREPARATIFS

Diourbel : le DRDR satisfait du niveau de mise en place des semences

Ngohé, 24 juin (APS) - La région de Diourbel a reçu 91 pour cent de sa dotation de semences d’arachide dont la mise en place se poursuit à un rythme satisfaisant, a déclaré jeudi le directeur régional du développement rural (DRDR) Pierre Diouf.

"Dans la région, nous devons recevoir un quota de 4892 tonnes d’arachide. De ce quota, nous avons reçu les 91% correspondant à 4400 tonnes. Nous avons 54% d’écrémé, 46% de R2 mise en place pour la production", a-t-il dit. 
 
S’exprimant au terme d’une visite de suivi de la mise en place des semences et de la réception des intrants agricoles, il a jugé satisfaisant le taux de réception des semences d’arachide destinées à la région.
 
Selon le directeur régional du développement rural, plus de 1400 tonnes de semences, soit 33%, ont été vendues.
 
Il a fait état d’une mise en place timide pour les espèces diverses autres que l’arachide.
 
Pour ce qui concerne le niébé, il est prévu 1574 tonnes dont les 675 ont été réceptionnées, soit 46% de ce total, même si la cession n’a pas encore démarré.
 
Sur les 127 tonnes de sésame prévues, la région a reçu pour le moment 45 tonnes, indique le directeur régional du développement rural.
 
Au total, 25 tonnes de sorgho ont été réceptionnées sur un quota de 85 tonnes prévues pour cette présente campagne. 
 
De même, 10 tonnes de maïs ont été mises en place au niveau du département de Mbacké où la commercialisation a déjà débuté, a poursuivi le directeur régional du développement rural.
 
Pierre Diouf a précisé que les engrais ne sont pas encore arrivés même si les quantités destinées à la région ont été notifiées.
 
Plusieurs responsables et acteurs rencontrés lors de cette visite de suivi ont signalé l’absence d’étiquettes sur les sacs réceptionnés.
 
A en croire le DRDR, "l’analyste avait déjà les résultats mais c’est l’apposition qui n’est pas aussi rapide", à cause de la grève des techniciens agricoles. 
 
Le porte-parole du comité national de suivi de la campagne agricole, Aliou Dia, a salué la mise en place "d’importantes quantités" des semences et le début des opérations de vente au niveau des commissions.
 
"Nous nous focalisons sur l’arachide" dans un premier temps, après "les autres variétés vont suivre", l’engrais "viendra en dernier lieu", a-t-il expliqué.
 
Les différentes commissions de réception et de cession ont sollicité une augmentation des quotas qu’elles jugent insuffisants, en comparaison de la taille de la population des localités concernées.
 
"Ils ont jugé que les quantités étaient bonnes et ils ont exprimé le besoin que l’on augmente leurs quotas. Nous allons rendre compte à l’autorité pour que les engrais suivent et les autres variétés", a assuré Aliou Dia.
 
Conduisant la délégation du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, le directeur de cabinet Moussa Mbaye a assuré que la tutelle ’’fera tout son possible pour un bon déroulement de la campagne agricole’’. 

FD/BK/ASG