Des projets d’un montant de 190 milliards financés par l’AFD depuis 2016 (ambassadeur)
APS
SENEGAL-FRANCE-DEVELOPPEMENT

Des projets d’un montant de 190 milliards financés par l’AFD depuis 2016 (ambassadeur)

Diama (Saint-Louis), 29 oct (APS) - L’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, a souligné, samedi, à Diama (Saint-Louis), que l’Agence française de développement (AFD) a financé au Sénégal, entre 2016 et 2017, des projets d’un montant de 190 milliards de francs CFA dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de l’hydraulique et du tourisme.
 
M. Bigot en a fait la révélation lors d’une visite du périmètre 3PRD, en compagnie de la directrice de l’AFD à Dakar, Laurence Hart, et du directeur général de la SAED, Samba Ndiobène Ka.
 
 
Selon lui, l’accompagnement de l’AFD pour le Projet de promotion du partenariat rizicole dans le delta (3PRD), pour un investissement de 7 milliards de francs CFA dans le cadre d’un partenariat public/privé "très révolutionnaire’’, a permis aux producteurs de la vallée, attributaires des parcelles aménagées, de cultiver du riz.
 
Il a invité les producteurs à relever le défi de l’autosuffisance en riz, conformément aux objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE). 
 
L’ambassadeur de France s’est réjoui de voir des femmes productrices être attributaires de parcelles dans le cadre du projet 3PRD, " un laboratoire de succès’’, ce qui selon lui, renforce leur indépendance et leur autonomisation à travers l’accès à la terre.  
 
Le diplomate français a indiqué que l’agriculture reste essentielle pour le développement du Sénégal. Il a ajouté que la France accompagne le gouvernement sénégalais pour l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE), la stratégie de développement du pays.

Il a annoncé que le président de la République française, Emmanuel Macron, est attendu au Sénégal au mois de février prochain, dans le cadre d’une visite officielle de travail.
 
Lors de sa visite, l’ambassadeur de France a rencontré les producteurs des projets financé par l’AFD dans la vallée du fleuve Sénégal. Il s’agit de l’AIDEP (Projet Agriculture irriguée et développement économique des territoires ruraux de Podor), de l’ASAMM (Projet d’Amélioration de la sécurité alimentaire et d’appui à la mise en marché dans la région de Matam) et de l’APEFAM (projet d’appui à la promotion des exploitations familiales dans la région de Matam).

BD/ASG