Des producteurs vantent de nouvelles variétés de manioc venues du Ghana
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Des producteurs vantent de nouvelles variétés de manioc venues du Ghana

De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Kâ

Thielle (Tivaouane), 26 oct (APS) - Des producteurs de Thielle (Tivaouane), se disant satisfaits du rendement de nouvelles variétés de manioc importées du Ghana, trois fois supérieures à celles disponibles au Sénégal, ont appelé les pouvoirs publics à favoriser l’introduction davantage de variétés.
 
Dénommées "Sika", "Banki" et "Broni", ces nouvelles variétés de manioc ont été introduites au Sénégal par le Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP), l’agence d’exécution du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP), chargé du volet transfert régional de technologies.
 
"Nous avons fait venir, grâce au FNDASP, six variétés de manioc du Ghana. Ce sont des variétés assainies, améliorées et à haut rendement par rapport à notre soya qui est déjà attaqué par la mosaïque, et si on compare les rendements, les variétés provenant du Ghana sont trois fois meilleures", a dit le président de l’Interprofession de la filière manioc du Sénégal, Assane Ndiaye.
 
Il s’exprimait lors d’une visite de la délégation de la 10e mission conjointe d’appui Banque mondiale/ Etat du Sénégal à la mise en œuvre de la phase 2 du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest.
 
 (PPAAO/WAAPP) phase 2 et du financement additionnel sur les parcelles de manioc transféré du Ghana à Thielle 
 
"C’est un champ collectif géré par un GIE, nous y avons introduit une dizaine de variétés de manioc dont six provenant du Ghana, et il y a une différence au niveau des feuilles, celles des nouvelles variétés ont de meilleures qualités", a-t-il expliqué au sujet des nouvelles parcelles expérimentées par ce projet, dans le cadre duquel 695 producteurs ont reçu chacun deux boutures de ces nouvelles variétés.
 
"Nous voulons faire venir beaucoup plus de variétés, car avec le +Broni+, nous avons pu avoir 50 kg avec seulement 19 pieds de manioc, alors que si c’était le Soya, on aurait eu uniquement 20 kg", a dit Demba Fall Ndiaye, un responsable de ces nouvelles parcelles, avant d’inviter les autorités à plus de soutien dans cette perspective.
 
Maguette Diop, transformatrice de manioc, précise que ces nouvelles variétés donnent plus de farine de qualité meilleure et moins de gomme amidon lors de la transformation. 
 

SK/BK