Des dispositions ont été prises pour une
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-COMMERCIALISATION

Des dispositions ont été prises pour une "bonne" campagne arachidière (Macky Sall)

Dakar, 6 nov (APS) – Le chef de l’Etat, Macky Sall a souligné, lundi à Dakar, que des dispositions ont été prises pour une "bonne" campagne de commercialisation de l’arachide dont le démarrage est prévu le 1 er décembre prochain.
 
"Nous avons eu un hivernage pluvieux. Toutes les mesures ont été prises par le gouvernement pour accompagner les producteurs pendant la saison des pluies. Des mesures sont prises également pour une bonne campagne arachidière", a-t-il dit.
 
Le président Sall s’exprimait lors de la cérémonie de levée des couleurs au palais de la République, en présence des membres du gouvernement.
 
Macky Sall a rappelé que le prix au producteur du kilogramme d’arachide a été fixé et "des dispositions ont été prises pour un démarrage effectif de la campagne agricole à bonne date". 
 
"Comme les années précédentes, nous avons espoir que tout se passera bien pour les producteurs, ainsi que pour les industriels et tous acteurs du monde rural", a-t-il ajouté.
 
Un conseil interministériel consacré à la préparation de la campagne de commercialisation de l’arachide 2017/2018 a suggéré de maintenir le prix au producteur du kilogramme d’arachide à 210 francs CFA, et cela, en dépit de la baisse des cours mondiaux.
 
La rencontre présidée par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a retenu la date du 1er décembre 2017 pour le démarrage de la campagne de commercialisation de l’arachide.
 
Intervenant lors du conseil interministériel, le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye a annoncé que le gouvernement sénégalais s’attend cette année à des "récoltes abondantes" pour l’ensemble des spéculations.
 
Selon Seydou Guèye, les récoltes abondantes attendues sont dues au dévouement des acteurs du monde rural et à l’accompagnement de l’Etat.
 
Il a rappelé que l’accompagnement de l’Etat s’est fait durant la campagne agricole par le biais d’une politique de subvention avec, entre autres, une enveloppe de 25 milliards de francs CFA, dont 15 milliards de francs C FA pour les intrants, et 55 .000 tonnes de semences certifiées.
 
Pour une meilleure organisation de la campagne de collecte d’arachide prévue à partir du 1-er décembre, le porte-parole du gouvernement annonce que les autorités prévoient une "sécurisation des récoltes pour éviter le bradage".
 
Il a cité cet égard le "maintien à 210 francs CFA /kilogramme", l’apurement de la dette de 2 milliards de francs CFA avant la fin de l’année et le paiement par l’Etat de la dette de 4,9 milliards de francs CFA due aux huiliers avant la fin d’année.
 
"Concernant la SONACOS, pour lui permettre une bonne entrée en campagne efficace, des dispositions sont déjà prises pour l’accompagner à mobiliser les ressources nécessaires pour son implication dans la campagne", a fait savoir Seydou Guèye.
 
Le porte-parole du gouvernement a signalé la reconduction du même protocole liant l’Etat aux huiliers sur la même base avec une étude sur sa perspective qui est en finalisation.
 
Il a ajouté que des mesures sont prévues pour la reconstruction du capital semencier avec une collecte de 20 mille tonnes de semences écrémées pour corriger le déséquilibre et une réserve de 10 mille tonnes de semences destinées à la zone sud.

ASB/PON