Changements climatiques : la plateforme de Bambey
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-ENVIRONNEMENT

Changements climatiques : la plateforme de Bambey "n’a pas bien fonctionné" (préfet)


Bambey, 19 jan (APS) - La plateforme pour les changements climatiques de Bambey, axée sur les questions d’agriculture et de sécurité alimentaire, "n’a pas bien fonctionné", si l’on tient compte de ses résultats "en deçà des attentes", a déclaré le préfet Abdou Aziz Sy.


 


M. Sy a fait part de ses regrets relatifs à cette situation, mercredi, au terme d’un atelier portant sur l’évaluation du plan d’action global 2016 de cette plateforme, également consacré à la validation de son programme de travail et budget annuel (PTBA) 2017,


 


Les insuffisances notées doivent être corrigées en 2017 "même si les moyens manquent", a dit le préfet de Bambey, invitant les membres de la plateforme à "développer des stratégies endogènes".


 


 


Il a pris l’engagement, en tant que président de la plateforme, de tenir les réunions, d’élaborer un plan d’action et d’aller vers les producteurs pour la vulgarisation de ce plan. 


 


"Il y a encore des résistances dans les pratiques culturales et nécessairement il faut amener les producteurs à changer de méthodes", a expliqué M. Sy. 


 


Abondant dans le même sens, le directeur du Centre national de recherches agronomiques (CNRA) de Bambey, Mbaye Diop, estime qu’il faut "rendre plus dynamique la plateforme de Bambey" 


 


Dans cette perspective, il propose d’installer des champs-écoles appelés à bénéficier d’un accompagnement agronomique, avec l’appui de pensionnaires des instituts de recherche spécialisés dans ce domaine.


 


Selon le vice-recteur de l’Université Alioune Diop de Bambey, Ibrahima Ndiaye, les étudiants du CNRA sont en train de travailler pour cela avec les organisations à la base.


 


"Les étudiants, dans les sorties pédagogiques, ont des projets opérationnels et travaillent sur la durabilité pour la recherche", la expliqué le vice-recteur selon qui Bambey doit s’imposer comme "La Mecque de la recherche".


 


Des structures telles que l’Institut supérieur de formation agricole (ISFAR) et le Centre national de recherches agricoles (CNRA), de même que l’Université de Bambey, devraient permettre de sortir la localité de sa situation de département parmi ’’les plus pauvres du Sénégal", a dit M. Ndiaye. 


 


La plateforme de Bambey dédiée à la problématique du changement climatique, fait partie des 5 plateformes mises en place en 2014, dans le but de sensibiliser et d’agir sur les effets des perturbations du climat sur les activités socio-économiques. 


 


Ces plateformes ont été mises en place par le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, de concert avec les partenaires pour les changements climatiques en agriculture et sécurité alimentaire (CCASA).


 


ID/BK