Changements climatiques : pour une mutualisation des efforts en faveur du monde rural
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-APPEL

Changements climatiques : pour une mutualisation des efforts en faveur du monde rural

Linguère, 27 juil. (APS) - Le représentant l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Reda Lebtahi, a invité les différents acteurs du monde rural à une mutualisation des efforts et connaissances afin de permettre à ce secteur de s’adapter aux aléas climatiques.
 
M. Reda s’exprimait jeudi à Linguère, à l’occasion d’une journée organisée pour présenter les résultats de la formation de la première promotion de facilitateurs de champ école agropastoral (CEAP). 

A ses yeux, une telle option permettra de "savoir comment réduire de manière significative les émissions de gaz à effets de serre".

"La FAO et ses partenaires ont mis en œuvre ce projet de résilience climatique d’une de durée de 5 ans pour un montant d’environ 6 millions de dollars", a-t-il indiqué.
 
La journée qui s’est tenue au service départemental de l’élevage de Linguère, marque la fin de la première expérimentation de mise en œuvre de l’approche de champ-école agropastoral au Sénégal et en Afrique de l’Ouest.
 
Elle couronne aussi la fin de sept mois d’efforts conjugués de la FAO, du PASA-LOUMAKAF, de l’ONG Agronomes Vétérinaires sans frontière (AVSF), de l’Agence nationale de la Grande Muraille Verte (ANGMV), des services départementaux de l’élevage, des Eaux et Forêts et de l’Agriculture de Linguère et Ranérou. 
 
Une équipe de formateurs et de participants ont visité l’exposition sur les réalisations qui ont été faites dans ce sens par la FDF.
 
Après sept sessions de formation, des attestations ont été remises à des agents à la base des structures techniques de l’Elevage, de l’Agriculture, des Eaux et Forêts et aux animateurs relais de projets, d’ONG et d’organisations professionnelles partenaires de la FAO.
 
 
 
 

àADS/AMD/MD/BK