Un réseau de coopératives fait le point de sa campagne de collecte d’arachide
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Un réseau de coopératives fait le point de sa campagne de collecte d’arachide


Kaffrine, 20 avr (APS) – Le Réseau national des coopératives de producteurs de semence (RNCPS) dit avoir collecté cette année plus de 90180 tonnes de graines d’arachide, un total qui dépasse les objectifs que lui a assignés l’Etat dans ce domaine, assure son directeur, Ousmane Ndione.

"Notre bilan de cette année est positif. Grâce au programme COPEOL’’, Compagnie d’exploitation des oléagineux, "nous avons pu collecter nos semences certifiées sans payer les producteurs à temps. Nous avons collecté cette année plus de 90.180 tonnes en graines d’arachide", a déclaré M. Ndione.

 
Il intervenait vendredi à Kaffrine (centre), au cours d’une assemblée générale que le Réseau national des coopératives de producteurs de semence tenait sur son programme de contractualisation pour la commercialisation des graines d’arachide.
 
Avec ce total collecté, le RNCPS a collecté plus que ce que l’Etat du Sénégal avait demandé, selon Ousmane Ndione. "Nous avons dépassé l’objectif qui nous était fixé par le gouvernement", a-t-il indiqué.
 
"Cette année, le programme COPEOL nous avait donné un crédit sans intérêt, des graines d’arachides et de l’engrais", pour un total de "906 millions de francs CFA et plus. Cela a été une chose très importante pour les producteurs, car ils avaient reçu de l’engrais de nouvelles doses", s’est réjoui M. Ndione.
 
Il a promis de nouvelles doses d’engrais dénommées "10-20-10"à des prix inférieurs à ceux pratiqués lors de la dernière campagne agricole.
 
"Nous avons connu au Sénégal un problème de commercialisation des graines d’arachide", a-t-il souligné, ajoutant que pour les années à venir, les choses devraient aller mieux pour les producteurs et les organisations paysannes, si les leçons de la présente campagne sont retenues.
 
S’agissant du volet abattement, Ousmane Ndione a déploré le fait que le Réseau national des coopératives de producteurs de semence n’ait pu traiter que "800 et quelques tonnes", ce qui lui a valu des pertes de l’ordre de 150 millions de francs CFA.
 

MNF/BK