Campagne agricole : le gouvernement s’attend à des
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Campagne agricole : le gouvernement s’attend à des "récoltes abondantes" (porte-parole)

Dakar, 24 oct(APS) - Le gouvernement sénégalais s’attend cette année à des "récoltes abondantes" pour l’ensemble des spéculations, a annoncé, mardi à Dakar, le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.
 
"Nous avons eu cette année un hivernage très pluvieux, qui a été bien reparti, à l’exception de quelques localités sur l’étendue du territoire national. Ce qui devrait nous valoir des récoltes abondantes pour l’ensemble des spéculations", a-t-il dit à la fin du conseil interministériel consacré à la préparation de la campagne de commercialisation de l’arachide 2017/2018.
 
La rencontre, présidée par le Premier ministre Mahammed Boune Abdallah Dionne, a réuni des ministres, des membres de l’administration territoriale, les forces de défense et de sécurité, les organisations paysannes, les huiliers, entre autres.
 
Selon Seydou Guèye, les récoltes abondantes attendues sont dues au dévouement des acteurs du monde rural et à l’accompagnement de l’Etat.
 
Il a rappelé que l’accompagnement de l’Etat s’est fait durant la campagne agricole par le biais d’une politique de subvention avec, entre autres, une enveloppe de 25 milliards de francs CFA, dont 15 milliards de francs C FA pour les intrants, et 55 .000 tonnes de semences certifiées.
 
Pour une meilleure organisation de la campagne de collecte d’arachide prévue à partir du 1-er décembre, le porte-parole du gouvernement annonce que les autorités prévoient une "sécurisation des récoltes pour éviter le bradage".
 
Il a cité cet égard le "maintien à 210 francs CFA /kilogramme", l’apurement de la dette de 2 milliards de francs CFA avant la fin de l’année et le paiement par l’Etat de la dette de 4,9 milliards de francs CFA due aux huiliers avant la fin d’année.
 
"Concernant la SONACOS, pour lui permettre une bonne entrée en campagne efficace, des dispositions sont déjà prises pour l’accompagner à mobiliser les ressources nécessaires pour son implication dans la campagne", a fait savoir Seydou Guèye.
 
Le porte-parole du gouvernement a signalé la reconduction du même protocole liant l’Etat aux huiliers sur la même base avec une étude sur sa perspective qui est en finalisation.

Il a ajouté que des mesures sont prévues pour la reconstruction du capital semencier avec une collecte de 20 mille tonnes de semences écrémées pour corriger le déséquilibre et une réserve de 10 mille tonnes de semences destinées à la zone sud.

"Concernant les exportations, des mesures ont été prises pour les encadrer avec des mesures plus rigoureuses sur la qualité sanitaire et phytosanitaire. L’exportation de semences certifiées est interdite, ce qui permet maintenant aux exportateurs de mener leurs transactions au niveau des points de collectes", a-t-il indiqué.

"Il y a l’engagement du gouvernement à ramener la taxe à l’exportation de 40 francs CFA à 30 francs CFA. Cela passe par une modification de la structure du budget à l’Assemblée nationale", a-t-il ajouté.

BHC/ASG/ASB