Pour sa souveraineté alimentaire, le Sénégal mise sur ses DAC, selon Macky Sall
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Pour sa souveraineté alimentaire, le Sénégal mise sur ses DAC, selon Macky Sall

Keur Momar Sarr, 11 juil (APS) – Le Sénégal compte s’appuyer sur ses Domaines agricoles communautaires pour moderniser, diversifier, rendre davantage productive son agriculture et garantir sa souveraineté alimentaire, a réaffirmé le président Macky Sall.

Il s’exprimait samedi après avoir inauguré un domaine agricole communautaire (DAC) érigé sur quelque 5000 hectares pour un coût d’investissement de plus de 6 milliards de francs Cfa à Keur Momar Sarr, une commune située à une cinquantaine de kilomètres de Louga, la capitale de la région éponyme, dans le nord du pays.

‘’Ce DAC s’inscrit dans la vision d’une agriculture sénégalaise plus moderne, plus diversifiée, plus productive pour assurer notre souveraineté alimentaire. Nous ne pouvons plus continuer à importer nos denrées de premières nécessités’’, a notamment déclaré Macky Sall.

Il a estimé que continuer de dépendre des importations expose le pays à une grande vulnérabilité.

‘’Il n’y a aucun doute que nous avons les moyens d’atteindre cet objectif. Nous avons la terre et nous avons l’eau, les ressources humaines et la volonté politique’’, a-t-il affirmé, non sans rappeler l’option du Sénégal de s’appuyer également sur l’expérience d’autres pays pour accéder à la souveraineté alimentaire.

Le DAC a un système d’irrigation doté de technologies de pointes, d’un atelier d’emballage et de conditionnement de produits agricoles, de chambres froides pour la conservation des fruits et légumes, d’une station de pompage, une ferme de démonstration et de formation des jeunes.

‘’Nous avons trouvé là le modèle qu’il nous fallait pour enfin moderniser notre agriculture’’, a commenté Macky Sall, en faisant valoir qu’il s’agissait d’un ‘’véritable centre de production agricole moderne au profit des jeunes et de l’agrobusiness.

Le chef de l’Etat a assuré qu’il s’agissait là d’une démarche visant à donner un visage de modernité à l’agriculture du pays et faire comprendre à toute la jeunesse que l’agriculture moderne n’était pas une activité que l’on exerce par défaut.

Il a réitéré son souhait de voir la jeunesse sénégalaise adhérer à cette nouvelle politique agricole.

‘’L’agriculture version DAC est un filon qui conduit à l’or vert, une source de revenus, de richesse et de prospérité pour qui veut se former, travailler et persévérer dans l’effort’’, a-t-il ajouté.

Il a insisté sur la nécessité de veiller à l’entretien et à la maintenance des équipements.

‘’C’est fondamental. Nous ne pouvons pas consentir des investissements aussi importants pour les laisser dépérir’’, a-t-il dit en demandant aux acteurs concernés de s’approprier’’ ces outils comme des parties intégrantes de leur patrimoine.


SK/AKS