Fleuve Sénégal : atelier sous-régional à Ourossogui en vue d’une charte foncière
APS
SENEGAL-OMVS-FONCIER

Fleuve Sénégal : atelier sous-régional à Ourossogui en vue d’une charte foncière

Ourossogui, 20 sept (APS) - L’élaboration d’une charte foncière dans le bassin du fleuve Sénégal est l’objectif auquel doivent parvenir les participants à une rencontre sous-régionale qui se tient depuis mardi à Ourossogui.
 
Cette réunion est organisée par l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), en partenariat avec l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) et des Organisations de la société civile (OSC) du Mali, de la Mauritanie, du Sénégal et de la Guinée.
 
‘’Cette rencontre sous-régionale de deux jours, du 19 au 20 septembre, regroupe la Mauritanie, le Mali, la Guinée et le Sénégal. A la fin des travaux, un document sera élaboré pour définir une charte foncière dans le bassin du fleuve Sénégal et aussi sur la gouvernance foncière’’, a déclaré Dr. Cheikh Oumar Ba, directeur exécutif de l’IPAR.
 
Selon lui, ‘’les populations et les dirigeants des collectivités locales pourront s’appuyer de manière systématique sur le savoir-faire local, sur des données existantes et enfin les recommandations pratiques et planifiées sous forme de plans d’actions, en vue de baliser les bases d’une charte foncière concertée et consensuelle’’.
 
‘’Aujourd’hui, l’insécurité alimentaire et les problèmes fonciers constituent des obstacles majeurs’’, a-t-il rappelé.
 
‘’C’est la raison pour laquelle, face à ces obstacles porteurs de menaces pour la quiétude de nos populations et la paix sociale dans son ensemble, une approche d’ensemble s’impose en vue d’améliorer la gouvernance foncière dans le bassin du fleuve Sénégal. Et cela va nous permettre d’aplanir les divergences afin que chaque pays puisse s’épanouir économiquement du fleuve qu’ils partagent’’, a-t-il expliqué.
 
Dans le calendrier du programme, il est prévu une semaine entière de concertation sur la gouvernance foncière dans la région de Matam avec des ateliers de lancement des processus d’élaboration des chartes locales foncières, dans les communes d’Ogo et de Dabia. 
 
Il est aussi envisagé un atelier de réflexion sur l’utilisation des directives volontaires dans la zone éco-géographique de la vallée du fleuve du 22 au 23 septembre prochain, dans la ville de Matam.

MMT/ASG/OID