PAPRIZ2 : de nombreuses activités en train d’être réalisées
APS
SENEGAL-JAPON-AGRICULTURE

PAPRIZ2 : de nombreuses activités en train d’être réalisées

Dakar, 6 déc (APS) - De nombreuses activités sont en train d’être réalisées dans le cadre du Projet d’amélioration de la productivité du riz dans les aménagements hydro-agricoles de la vallée du Fleuve Sénégal (PAPRIZ2), soutenu par l’Agence japonaise de coopération internationale.
 
La révélation a été faite mercredi par le coordonnateur du Programme d’autosuffisance en riz (PNAR), Waly Diouf, qui présidait à Dakar une réunion du comité de coordination conjoint dudit projet. 
 
Les lignes directrices du PAPRIZ2 ont été déclinées à cette occasion, en vue d’une amélioration de la production et de la qualité du riz dans les zones cibles du projet d’une durée de 5 ans (2016-2017).
 
Parmi les activités en cours, Waly Diouf a cité "l’envoi d’experts dans les domaines de l’irrigation, de la production, du machinisme agricole, de la commercialisation et du marketing, pour évaluer et développer en collaboration avec des homologues nationaux, un modèle d’exploitation hautement productif". 
 
Il a aussi évoqué l’appui à l’élaboration d’une stratégie de développement rizicole, dans le but d’identifier les besoins du secteur dans la vallée du Fleuve Sénégal pour augmenter le rythme, et l’intensité des investissements. L’autre volet, a-t-il poursuivi, est le renforcement des capacités de la production rizicole et l’exploitation de la maintenance des périmètres irrigués. 
 
La quatrième activité concerne la promotion de la mécanisation de l’agriculture irriguée dans la vallée du fleuve Sénégal et également l’envoi de stagiaires dans divers domaines au Japon. 
 
Il a souligné que "ce projet aura un impacta réel, sur la production de riz au Sénégal, à travers le renforcement et la promotion de la chaîne de valeur, notamment du riz irrigué au niveau de la vallée". 
 
Le coordonnateur du PAPRIZ2 a rappelé que ce projet cadre parfaitement avec les objectifs du Programme national d’autosuffisance en riz, principale composante du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS). 
 
Il a indiqué que les résultats obtenus dans la vallée du fleuve Sénégal sont extrêmement encourageants et confortent les autorités sénégalaises, de faire de l’agriculture le fer de lance de l’économie nationale. C’est pourquoi, la mise en œuvre de ce projet PAPRIZ2 contribuera, sans nul doute, au renforcement des acquis pour l’atteinte des objectifs de la deuxième phase du PRACAS, a affirmé Waly Diouf. 

SBS/ASG/PON