CEDEAO : pour une ’’harmonisation effective’’ de la règlementation semencière
APS
SENEGAL-AFRIQUE-AGRICULTURE

CEDEAO : pour une ’’harmonisation effective’’ de la règlementation semencière

Dakar, 9 juil (APS) – Boubacar Dramé, conseiller technique au ministère sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural, a souligné, lundi à Dakar, la nécessité pour les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’ouest (CEDEAO) de faire preuve de solidarité dans la mise en œuvre de la politique d’harmonisation de la règlementation semencière.
 
’’Les Etats membres de la (CEDEAO) doivent se montrer solidaires pour aller vers une harmonisation effective de la réglementation semencière dans l’espace communautaire’’, a-t-il notamment déclaré à l’ouverture d’une réunion statutaire du Comité régional des semences et plants de l’Afrique de l’ouest (CRSPAO).
 
’’Il nous faut continuer la sensibilisation des Etats membres, des décideurs publics et des partenaires de la filière semencière (pour atteindre cet objectif)’’, a souligné Dramé.
 
Selon lui, cette réunion va permettre de faire le point sur l’état de mise en œuvre des conclusions et recommandations issues de la précédente rencontre tenues à Ouagadougou, au Burkina Faso en 2017.
 
Il s’agira d’évaluer au niveau de chaque Etat membre, la mise en œuvre du règlement semencier harmonisé et de mesurer l’opérationnalisation de l’accord de coopération en matière de semences entre les pays membres de la CEDEAO d e l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) et du CILSS (Comité inter-Etat de lutte contre la sécheresse au Sahel). 
 
"L’harmonisation effective de la réglementation semencière dans l’espace, CILSS, UEMOA et CEDEAO, permettra à terme, la libre circulation des semences produites dans notre espace pour le plus grand profit des producteurs’’ a-t-il ainsi fait valoir.
 
Boubacar Dramé a, à cet égard, insisté sur l’importance pour les Etats membres de la CEDEAO d’ériger en priorité la mise en œuvre de la réglementation semencière 
 
"Il nous faut accroître les capacités de l’ensemble des acteurs, afin qu’ils profitent pleinement des fruits de l’harmonisation’’ a indiqué l’officiel du ministère sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural.
 

SBS/AKS/OID