Deux projets de renforcement de la sécurité alimentaire pour contrer les changements climatiques
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-ENVIRONNEMENT

Deux projets de renforcement de la sécurité alimentaire pour contrer les changements climatiques

Dakar, 24 jan (APS) - Le gouvernement du Sénégal mise sur deux projets de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire pour faire face aux effets liés aux changements climatiques et asseoir "une agriculture durable et compétitive", a dit mardi Modou Mboup, conseiller technique au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.
 
"Le contexte des changements climatiques actuel, rend plus cruciale la prise en charge des défis liés à l’agriculture’’, a-t-il relevé.
 
M. Mboup présidait, à Dakar, l’ouverture officielle de la deuxième réunion du comité de pilotage du Programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) et du Projet de développement d’une résilience à l’insécurité alimentaire récurrente au Sénégal (DRIARS).
 
Il rappelle que les changements climatiques ont une incidence négative sur la production et constitue des facteurs d’insécurité qui accentuent la vulnérabilité des populations.
 
Ces deux projets s’inscrivent selon lui dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE) et du PRACAS, le Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise.
 
Ils visent à permettre au Sénégal de se doter d’une "agriculture forte, productive, compétitive et durable", a expliqué le conseiller technique au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.
 
"Nous avons des bras, de la terre, de l’eau, du soleil. Il reste maintenant à organiser une bonne direction pour asseoir une synergie de compétences avec une vision claire" des perspectives de développement de l’agriculture sénégalaise, a-t-il indiqué.
 
Aussi a-t-il invité à "une forte implication" des communautés locales et des autorités administratives pour le développement de synergies des acteurs concernés, une perspective qui passe selon lui par la mutualisation des ressources.
 
SBS/BK/MKB