Un financement de 170 millions aux micro-entreprises et groupements d’entreprises agricoles
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Un financement de 170 millions aux micro-entreprises et groupements d’entreprises agricoles

Dakar, 15 avril (APS) – Le Fonds National de Recherches Agricoles et Agro-alimentaires (FNRAA), a remis samedi un financement de 170 millions de FCFA au profit de cinquante-trois micro-entreprises et neuf groupements d’entreprises agricoles, répartis sur l’ensemble du territoire national.
 
Les cinquante-trois micro-entreprises qui comptabilisent 15 188 membres venant de toutes les régions agro-écologiques du pays, ont reçu une enveloppe financière de 120 millions de francs CFA.
 
Les neuf groupements d’entrepreneurs agricoles du Domaine Agricole Communautaire (DAC) de Keur Samba Kane dans le département de Bambey, ont été également subventionnés à hauteur de 50 millions de FCFA.
 
Le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement, Lamine Lo a présidé la cérémonie de remise de chèques au Centre International du Commerce Extérieur (CICES).
 
Elle s’est déroulée en présence du directeur du FNRAA, Pape Ndiengou Sall, de la représentante de la Banque mondiale,Alia Ndoye Ndiaye, de la coordonnatrice de WAAPP/PPAAO, Mariétou Diawara, et des partenaires techniques et financiers
 
Cette manifestation marque la deuxième édition de remise des financements aux femmes transformatrices de produits agricoles et halieutiques et la première édition de remise de financements aux jeunes et aux femmes des DAC par le biais du FNRAA.
 
"Ce jumelage de deux activités complémentaires traduit l’urgence et la nécessité d’une mutualisation et d’une mise en synergie des efforts en direction du monde rural et particulièrement au profit des femmes et des jeunes", a renseigné Lamine Lo.
 
Ces fonds alloués vont servir à "l’acquisition d’équipements déjà identifiés par les bénéficiaires", a-t-il renseigné, précisant que cette démarche "procède d’un mécanisme de promotion d’émergence et de fortification de nos micro-entreprises".
 
Le directeur de cabinet indique que cette initiative devrait permettre‘’d’avoir une plus grande compétitivité des produits sur les marchés nationaux, sous-régionaux et internationaux grâce à de meilleures conditions de production, de conservation et de présentation".
 
Selon lui, l’objet est de former , d’appuyer et d’accompagner ces groupements des femmes et jeunes entrepreneurs agricoles afin qu’ils se positionnent sur différents segments des chaînes de valeur agricoles pour servir de modèle à multiplier dans la perspective d’avoir une agriculture de plus en plus attractive.
 
M. Lo a estimé que "ces actions vont contribuer à la réduction de la précarité sociale en milieu rural par la création d’emplois de jeunes et de femmes". 
 
"Face aux dynamismes et aux tendances lourdes, il nous faut d’ores et déjà, nous imposer des exigences pour faire de notre agriculture, de manière durable, une agriculture performante et compétitive", a-t-il fait savoir.
 
À ce titre, il a salué les travaux de FNRAA qui, grâce au programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP), a contribué à la montée en puissance des compétences "à travers le renforcement des capacités et un meilleur accès aux financements".
 
Entre 2009 et 2016, le FNRAA a, dans le cadre du WAAPP1 et WAAPP2, procédé à un financement total d’un montant de 13 milliards de FCFA en faveur des institutions de recherche, des services de l’Etat et structures d’encadrement du monde rural, des universités et instituts de formation, du secteur privé et des organisations de producteurs.

MK/ASB