Accord sur la charte de prévention et de gestion des crises alimentaires
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ALIMENTATION

Accord sur la charte de prévention et de gestion des crises alimentaires

Dakar, 9 nov (APS) - Des experts et acteurs membres du Réseau de prévention des crises alimentaires au Sahel et en l’Afrique de l’Ouest (RPCA) se sont accordés sur les objectifs, la méthodologie, les outils et le planning de la seconde évaluation externe de la charte de prévention et de gestion des crises alimentaires (PREGEC).
 
Ils y sont parvenus à l’issue d’un atelier qui les a réunis mercredi et jeudi à Dakar, à l’invitation des secrétariats du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) et du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO), rapporte un communiqué parvenu à l’APS.
 
"Cette évaluation externe de la mise en œuvre de la charte PREGEC intervient environ deux ans après la première et se consacre exclusivement à l’analyse de la performance et de l’efficacité des plans de réponses aux crises alimentaires", relève le texte.
 
Outre les travaux et analyses au niveau régional, l’évaluation s’appuie sur des études de cas pays. Les évaluations nationales concernent sept pays : le Burkina Faso, la Gambie, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Tchad.
 
"A quelques nuances près, la plupart de ces pays se retrouvent plus ou moins dans le Sahel. En plus des perturbations climatiques, certains de ces pays sont confrontés à des manifestations conflictogènes et des poches d’insécurité ayant de fortes répercussions négatives sur l’état alimentaire et nutritionnel des populations."
 
 En raison des perturbations climatiques, l’instabilité alimentaire et nutritionnelle est endémique dans de nombreux pays de la région Sahel et Afrique de l’Ouest.
 
Au cours des dix dernières années, des fragilités et précarités alimentaires liées aux conflits armés se sont greffées à l’insécurité alimentaire due aux chocs climatiques et économiques (endogènes et exogènes). Cette situation a eu comme conséquence d’accroître la vulnérabilité des populations, dans des pays comme le Nigeria, le Mali, le Niger et le Burkina Faso.
 
L’atelier de lancement a réuni les points focaux pays de la charte PREGEC, des représentants des organisations membres du comité de pilotage de son évaluation. 
 
L’équipe des consultants et des représentants d’organisations membres du cadre d’interpellation de la société civile sur la charte PREGEC était également présente.

ASG/ASB