Deux cent huit jeunes entrepreneurs agricoles formés par l’Institut Confucius de Dakar
APS
SENEGAL-CHINE-UNIVERSITES

Deux cent huit jeunes entrepreneurs agricoles formés par l’Institut Confucius de Dakar

Dakar, 3 sept (APS) - L’Institut Confucius de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, fondé en 2012, a formé 208 jeunes entrepreneurs agricoles, avec l’aide de partenaires chinois, a-t-on appris jeudi de son directeur exécutif, le professeur Mamadou Fall.
 
‘’La formation professionnelle dispensée à l’Institut Confucius de Dakar a produit trois générations d’entrepreneurs agricoles, avec un total de 208 jeunes formés dans nos locaux, grâce à l’appui de la mission agricole chinoise, la société chinoise Sénégal Premier Equipement et Machines, spécialisée dans la production d’engins et de matériels agricoles au Sénégal’’, a-t-il déclaré.
 
Ce programme développe une approche holistique et pragmatique de l’entrepreneuriat agricole en intégrant la formation des agro-entrepreneurs, a expliqué M. Fall dans un entretien avec l’agence Chine Nouvelle, au cours duquel il est revenu sur son expérience du modèle chinois de réduction de la pauvreté.
 
Selon lui, le programme de formation de l’Institut Conficius s’oriente également vers la création d’emplois, l’innovation technique, les opportunités économiques et l’accès au marché, avec ‘’une adaptabilité réaliste’’ à l’environnement des infrastructures et au système foncier.
 
Il s’agit d’un partenariat stratégique entre l’Institut Conficius et les administrations locales, à travers un partenariat avec 20 communes sénégalaises. Un partenariat qu’il est possible d’étendre à l’ensemble des 618 autres collectivités territoriales du pays, selon l’universitaire sénégalais.
 
Depuis 2015, rappelle-t-il, l’Institut Confucius vulgarise le savoir-faire chinois dans les domaines de la sauvegarde et de la valorisation culturelle, mais aussi des performances industrielles et agricoles de la Chine.
 
En plus de la diffusion de la langue et de la culture chinoises, cette institution est en train de doter le marché local d’une main-d’œuvre qualifiée correspondant aux besoins du secteur productif et des services, au développement et à la modernisation du secteur primaire, selon M. Fall.
 
Il affirme que l’Institut Confucius de Dakar s’investit de la même manière dans la promotion des compétences, de l’employabilité et de la créativité des jeunes, qu’il prépare à devenir des ‘’acteurs performants’’ de la coopération sino-sénégalaise.


BK/ESF