Première édition d’un Festival interscolaire de théâtre et de poésie, à partir de lundi
APS
SENEGAL–EDUCATION-CULTURE

Première édition d’un Festival interscolaire de théâtre et de poésie, à partir de lundi

Dakar 19 avr (APS) - La première édition du Festival interscolaire de théâtre et de poésie, prévue va démarrer lundi, sur le thème "Droits et devoirs de l’enfant", a-t-on appris mercredi des organisateurs.
 
"Pour commencer à travailler avec les enfants, il faut tout d’abord qu’ils sachent qui ils sont, quels sont leurs droits, mais aussi leurs devoirs", a soutenu le comédien Kader Diarra, promoteur de cet évènement.
 
M. Diarra, directeur de "Multikulture", structure organisatrice de la manifestation, s’exprimait lors d’une conférence de presse au Centre culturel régional Blaise Senghor de Dakar.
 
Il précise que ce Festival prévu pour trois jours (24, 25 et 26 avril), se tiendra au Théâtre national Daniel Sorano, à Dakar, avec la participation de six régions du Sénégal, à savoir Dakar, Thiès, Saint-Louis, Kaolack, Fatick et Ziguinchor. 
 
Selon Kader Diarra, le choix de ces localités a été fait sur des bases culturelles. "J’ai sillonné toutes les régions du Sénégal dans le cadre de mes activités et ces six localités choisies sont beaucoup plus culturelles", a-t-il fait valoir. 
 
"En général, tout se passe sur Dakar, il faut aussi que les élèves des régions puissent participer à l’émergence du Sénégal, qu’ils aient la bonne éducation et l’épanouissement que l’on offre aux élèves de Dakar", a ajouté M. Diarra.
 
Le comédien Kader Diarra a organisé trois éditions d’un Festival similaire à Dakar, avant de penser à en faire une manifestation d’envergure nationale, d’où cette ouverture aux autres régions. 
 
Dans cette perspective, Kader Diarra ambitionne d’internationaliser "plus tard" cette manifestation, en vue de faire de Dakar "la capitale mondiale du festival interscolaire de théâtre et de poésie".
 
Neuf écoles élémentaires dont quatre de Dakar sont en lice pour la première édition alliant culture et éducation et dont les compétitions se dérouleront chaque jour, à partir de 15 heures, au Théâtre national Daniel Sorano.
 
Chaque établissement doit présenter un sketch de 20 à 25 minutes sur le thème des droits et devoirs de l’enfant, "répondant à une certaine originalité dans la conception", a expliqué le promoteur.
 
Les pièces seront jouées en français et dans les langues nationales. "Ce sera dans un vrai wolof ou pulaar écrit, les langues conventionnelles" pour ce Festival, a précisé M. Diarra, qui bénéficie, sur ce projet, de l’appui du ministère de l’Education nationale et de celui de la Culture et de la Communication.
 
Ce Festival réserve des trophées aux trois meilleures troupes de théâtre, mais aussi de poésie, ainsi qu’aux trois meilleurs comédiens, aux trois meilleures écoles citoyennes. Il prévoit également un trophée du fair-play. 
 
Un budget global de 16 millions de francs CFA a été arrêté, selon les organisateurs. 
 
Ils annoncent, en marge des compétitions, des excursions découvertes à l’intention des élèves, au Monument de la renaissance, aux musées de l’IFAN et des Forces armées, au Parc national de Hann, à l’Assemblée nationale et au Conseil économique, social et environnemental (CESE).
 
 
 
 
 
 
 
 

FKS/BK