Une convention collective des musiciens en gestation (acteur)
APS
SENEGAL–MUSIQUE

Une convention collective des musiciens en gestation (acteur)

Dakar, 26 mars (APS) – L’Association des métiers de la musique du Sénégal (AMS) s’attèle à l’adoption d’une convention collective régissant les rapports entre employeurs et employés du secteur, a indiqué mardi à l’APS, son président, Daniel Gomes.
 
‘’En tant qu’organisation professionnelle, nous avons la latitude de négocier avec tous les acteurs évoluant dans la musique. Déjà quatre employeurs ont répondu à notre appel. Nous allons voir ce que vont donner ces négociations. Il nous faut au moins une rémunération minimale, notamment le smic’’, a-t-il dit en marge d’un atelier de travail sur ladite convention collective.
 
‘’Il s’agit de faire en sorte qu’à l’avenir, un musicien puisse vivre décemment. Il faut une grille salariale qui puisse permettre au musicien de vivre et payer des cotisations sociales et sanitaires par exemple’’, a souligné Daniel Gomes.

Nous sommes partis du principe qu’il ne fallait pas attendre que soit déterminé le statut de l’artiste pour entamer les négociations sur une convention collective avec les employeurs. Ces négociations ont démarré depuis 2018 et devraient s’achever à la fin de l’année prochaine (2020), a fait savoir le président de l’AMS.

 Il a rappelé que deux ateliers de formation avaient déjà été organisés en 2018 dans le cadre de la mise en place d’un système de négociation et de renforcement de capacités des personnes chargées de mener lesdites négociations.

 
Le secrétaire général du ministère de la Culture, Birane Niang, s’est de son côté réjoui de la tenue de cette rencontre devant ouvrir la voie à la signature prochaine d’une convention collective dans le secteur.
 
Il s’agit, a-t-il fait remarquer, d’une initiative importante s’inscrivant dans une réflexion déjà engagée par la tutelle à travers notamment le projet de mise en place d’un statut de l’artiste.

‘’Tout le monde a déploré la situation difficile des artistes sénégalais chaque fois qu’ils sont en fin de carrière, ils ont du mal à trouver les moyens de se soigner, d’accéder à une pension de retraite, etc. (...). Cette convention collective de l’AMS constitue un complément au statut de l’artiste une fois la loi votée, a ajouté Niang.
 
Marc Slyper, membre du Syndicat national des artistes musiciens de France, partenaire de l’AMS, a pour sa part insisté sur l’importance de mettre en avant la bonne volonté afin d’arriver à la signature de cette convention collective.


FKS/AKS