Le guitariste Samba Yigo Dieng annonce la sortie d’un album entre juillet et septembre
APS
SENEGAL–MUSIQUE

Le guitariste Samba Yigo Dieng annonce la sortie d’un album entre juillet et septembre

Dakar, 21 mai (APS) – Le guitariste et compositeur sénégalais Samba Yigo Dieng, plus connu sous son nom d’artiste, Yigo Dieng, a annoncé jeudi la sortie prévue entre juillet et septembre d’un album intitulé ‘’Sénégal xalamati’’.
 
Le nouvel album est le fruit d’‘’une plongée dans la tradition africaine’’, a dit dans un entretien avec l’APS l’ancien guitariste du ‘’Xalam’’, un groupe sénégalais.
 
La sortie de l’album était prévue entre fin février et début mars, avant d’être reportée en raison de la pandémie de coronavirus, selon Yigo Samb.
 
Il dit avoir déjà sorti une version numérique de l’album, qui est disponible depuis juin 2019 sur 35 plateformes de téléchargement, entre l’Amérique du Sud, le Canada, l’Europe, la Chine, etc.
 
L’album ‘’Sénégal xalamati’’ est une autoproduction au style ‘’afro-mandinka’’, selon le musicien vivant à Biarritz, dans le sud-ouest de la France. 
 
‘’Il y a une influence séréro-mandingue dans l’album. Mes mélodies sont totalement de tradition mandingue. Ma grand-mère est une Touré. Moi, je suis sérère, j’ai grandi dans cette tradition’’, a-t-il expliqué, rappelant qu’il est né dans un milieu wolof, à Dakar.
 
Yigo Dieng dit vouloir retrouver le monde musical sénégalais avec l’album ‘’Sénégal xalamati’’, après plusieurs années d’absence et un bref séjour à Dakar en janvier dernier.
 
Son album est fait de percussions africaines, ‘’avec une base spirituelle et un peu d’érotisme’’, a-t-il souligné, ajoutant avoir trouvé avec ‘’Sénégal xalamati’’ l’occasion de partager avec le public des thèmes qui lui sont ‘’chers’’.
 
‘’La chanson doit apporter quelque chose, aider à voyager, à rêver, à se remettre en question…’’ a affirmé Dieng, laissant entendre qu’il a cherché à atteindre un tel objectif avec le nouvel album.
 
Le titre ‘’Fatehliku’’ (se rappeler, se souvenir) rend hommage au savant sénégalais Cheikh Anta Diop en attirant l’attention des Africains sur l’œuvre du défunt égyptologue, selon Dieng.
 
Le morceau ‘’Be one Africans’’, totalement instrumentiste, est une contribution de l’artiste à la construction du panafricanisme. 
 
‘’Ayo’’, l’un des titres de l’album, est un conte chanté en sérère pour inciter le public à la préservation de l’environnement. 
 
Samba Yigo Dieng chante en wolof, en sérère, en mandingue et en anglais, des langues charriant des ‘’mélodies rythmiques’’ qu’il dit avoir acquises quand il était soldat en Casamance, dans le sud du Sénégal, dans les années 70.
 
‘’J’étais (…) en Casamance pendant la guerre d’indépendance de la Guinée-Bissau. C’était une vraie aventure. J’étais un bon soldat, mais je n’aimais pas recevoir des ordres’’, se rappelle-t-il, ajoutant : ‘’Cette vie de soldat m’a aidé à faire de la recherche musicale.’’
 
‘’Sénégal xalamati’’ rappelle le style musical qui a fait la notoriété du ‘’Xalam’’, dont Yigo Dieng était le créateur, compositeur et arrangeur musical, aux côtés d’Henri Guillabert, chargé de la batterie et du clavier. 
 
Dieng dit avoir suspendu certaines de ses initiatives en raison de la pandémie de Covid-19. La proposition d’intégrer la section jazz de l’Orchestre national du Sénégal lui a été faite, a-t-il révélé, promettant de donner suite à cette offre lorsque les activités culturelles reprendront leur rythme habituel. Il en est de même pour sa participation au festival ‘’Kom kom’’ de Ziguinchor (sud), auquel le musicien dit avoir été invité en décembre prochain. 
 
Samba Yigo Dieng évoque ses souvenirs du ‘’Xalam’’, un célèbre groupe musical au sein duquel il a côtoyé le professeur Sakhir Thiam, auteur, compositeur, interprète, guitariste, fondateur de l’une des premières universités privées sénégalaises. 


FKS/ESF