Saint-Louis : Tex, un jeune artiste de Guet Ndar sur la scène du Festival de jazz
APS
SENEGAL-CULTURE-MUSIQUE

Saint-Louis : Tex, un jeune artiste de Guet Ndar sur la scène du Festival de jazz

Saint-Louis, 29 avr (APS) – L’artiste musicien Tex, de son vrai nom Faly Guèye, originaire de de Guet Ndar, est monté dimanche sur la scène du festival de Jazz de Saint-Louis.

Il devient ainsi, vingt-cinq ans après la figure emblématique du jazz saint-louisien, Aminata Fall, rappelée à Dieu en 2002, le deuxième artiste originaire du quartier historique de Guet Ndar, à monter sur la scène mythique du festival de Jazz de Saint-Louis.
 
Native du quartier de Guet Ndar, cette diva de la musique sénégalaise reconnaissable par sa voix grave de contralto, a participé au festival jazz de Saint-Louis, pour la première fois en 1994 puis en 1998.
 
Un quart de siècle plus tard, c’est au tour du jeune artiste de trente-cinq ans, Tex, lui aussi originaire du vieux quartier de pêcheurs, de monter sur scène avec sa guitare, accompagné par les chevronnés musiciens de l’orchestre national de jazz.
 
’’Etant habitué à jouer sur scène, j’ai considéré celle-ci comme les autres. Et c’est ce qui m’a permis de me l’approprier pour être ainsi en communion avec le public’’, a-t-il fait savoir lors d’un entretien.
 
Qualifiant son style musical de afro folk-acoustique, Tex dit avoir l’ambition de se hisser au même niveau que ses idoles que sont Youssou Ndour, Baba Maal, Diogal Sakho et Lucky Dube.
 
Dans cette perspective, l’artiste qui a commencé la musique au Foyer Proper Dodds de Balacos, auprès de Ngame Diarra, professeur de musique réputé à Saint-Louis, a depuis la création de son groupe, Langue de Barbarie Konnexion (LBK) en 2011, collaboré avec plusieurs artistes nationaux et étrangers.
 
Ce musicien talentueux, chanteur et compositeur qui travaille actuellement en studio pour la sortie prochaine de son premier album intitulé ’’Nan Dem’’ (on y va), est très engagé auprès de sa communauté.
 
’’Je suis le président du club de natation (LBK) du même nom que mon groupe et qui chaque année initie plus de trois cents enfants à la nage’’, dit-il . 
 
’’S’il y a un naufrage ou la disparition d’une pirogue, ce qui est fréquent chez moi, j’interviens régulièrement avec mon équipe pour faire des tournées ou plongées maritimes, retrouver les sinistrés’’, ajoute t-il.
 
L’origine de son nom d’artiste renvoie au personnage de la bande dessiné (BD) italienne Tex Wilner, créée en 1948 par Giovanni Luigi Bonelli.
 
’’Quand j’étais enfant, j’aimais tellement la BD que mes amis ont fini par m’appeler ainsi. Et quand il a fallu pour moi de trouver nom d’artiste, j’ai préféré garder Tex parce qu’il est fun et lié à moi’’, a-t-il expliqué 
 

MK/OID