Oussou Ndiol invite les Sérères à
APS
SENEGAL-CULTURE- MUSIQUE

Oussou Ndiol invite les Sérères à "un retour vers leur culture"

Dakar, 23 août (APS) – Le chanteur Ousmane Faye alias "Oussou Ndiol" a dit transmettre, dans son nouvel album, des messages de sensibilisation à la communauté Sérères pour "un retour à la terre", mais aussi à leur "culture oubliée".
 
 
Dans son nouvel album intitulé "Layaname Sérères" (Dites aux Sérères) de six titres sorti mardi, Oussou Ndiol appelle les membres de la communauté Sérère "à lutter pour préserver sa culture". 

"Layaname Sérères" est un message pour sensibiliser la communauté Sérère sur un retour à la terre, à l’élevage entre autres. "Il faut lutter pour continuer à préserver la culture Sérère qui meurt à petit feu" a souligné chanteur lors d’une rencontre de présentation de l’album à la presse à Dakar. 

Le titre "Thiossane né Sérères" va aussi dans le même sens, l’artiste y appelant ses pairs à "développer la culture". Oussou Ndiol a également chanté son village natal "Faoye", dans la commune de Djilas (Fatick) mais aussi l’Île de Gorée, en hommage aux ancêtres dans la chanson "Renda Nga Rog Ayale" (Si j’étais Dieu…). 

Le lead vocal du groupe "Les Guelewars du Sine" a chanté le défunt guide religieux El Hadji Malick Sy de Tivaouane qu’il qualifie d’"éternel serviteur de l’Islam". 

Par ailleurs, le chanteur Oussou Ndiol a expliqué sa longue absence du paysage musical par "un manque de moyens pour se produire, faute de trouver un producteur". Sa première production "Diahaw Sine" datait de 2008.

Son deuxième album "Layaname Sérères" est produit par les recettes collectées par l’Association des fans de Oussou Ndiol dans leurs diverses activités culturelles. 

L’introduction d’autres instruments de musique comme la batterie et la basse dans son style "Nguel" s’explique, selon le chanteur, par la "modernisation de ma musique". 

"Je voulais moderniser la musique sérère tout en restant dans mon tempo, mais aussi élargir pour m’ouvrir aux autres sociétés qui ne comprennent pas les paroles, mais peuvent danser aux rythmes des sonorités", a souligné l’artiste qui répond, dit-il, à des sollicitations de fans.

Oussou Ndiol, détenteur du Baccalauréat en 2002 et diplômé en hôtellerie, dit avoir abandonné la cuisine, car "la musique est jalouse". Il a aussi suivi une formation de quatre ans à l’Ecole nationale des arts de Dakar. 
 

FKS/PON