Des œuvres majeures de Samba Diabaré Samb dans un CD
APS
SENEGAL – MUSIQUE – CULTURE

Des œuvres majeures de Samba Diabaré Samb dans un CD

Dakar, 21 juin (APS) – Le nouvel album du musicien-chanteur traditionnel, El hadji Samba Diabaré Samb présenté mercredi au Grand Théâtre de Dakar lors de la célébration de la fête de la musique est une anthologie des œuvres majeures du maître du xalam. 
 
L’œuvre phonographique intitulé "Samba Diabaré, le maître du xalam" est éditée par le ministère de la Culture et de la Communication et particulièrement par les directions du patrimoine culturel et des arts, selon le professeur Massamba Guèye. 

Ce compact disque (CD) inédit est composé de douze morceaux avec entre autres titres "Lagiya", "Saaraba" et "Taara" des airs musicaux collés à ce virtuose du xalam, "Dombaa" ou encore "histoire du xalam". 

"En restituant à travers des titres emblématiques la quintessence d’une œuvre monumentale et magnifique, l’album de Samba Diabaré Samb revisite la trajectoire d’un instrumentiste, historien et chanteur d’une dimension et d’une virtuose exceptionnelle", a dit le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, Birane Niang. 
 
Il a rendu un hommage mérité à cet "ambassadeur de la musique traditionnel sénégalaise, un virtuose qui fait la fierté de toute une nation". 

Samba Diabaré Samb est un "témoin et gardien" de nos traditions, un "trésor humain vivant" dont "l’amour pour la musique et l’humanisme ne sont plus à démontrer", soutient M. Niang. 

"Cet album est un hommage que l’Etat a rendu à un artiste", a dit le professeur Massamba Guèye. 

Revenant sur la genèse de cet album, il a rappelé que le travail a été entamé en 2006 lors de l’hommage rendu à El Hadji Samba Diabaré Samb au théâtre national Daniel Sorano. 

Au sortir de cette soirée, un film et un Cd devraient être produit. Le cinéaste Laurence Gavron a réalisé le documentaire "Samba Diabaré Samb, le gardien du temple" en 2006. 

Onze ans après, le Cd est sorti, mais précise Massamba Guèye, "l’enregistrement et les photos de l’artiste ont été faits en 2006". 
 
"Nous avons mis du temps à travailler un album digne de Samba Diabaré. Cela veut dire que si on n’avait pas enregistré en 2006, et pris les photos à cette date, on n’aurait pas ce produit, car Samba Diabaré Samb n’a pas cette voix", explique le professeur Guèye. 

Pour lui, la direction du patrimoine immatériel avait compris à l’époque l’enjeu et a accepté de financer le Cd. 

L’album est enregistré dans le studio de Abdoul Aziz Dieng qui est en même temps le directeur artistique et au studio "Fatory" de Ousmane Faye. 
 
 
 
 

FKS/OID/ASB