Le
APS
AFRIQUESUD-CULTURE-MUSIQUE

Le "dernier voyage" du Zoulou blanc Johnny Clegg

Dakar, 8 juil (APS) – Le chanteur sud-africain Johnny Clegg a entamé la semaine dernière sa tournée d’adieu baptisée "le dernier voyage" après 35 ans de carrière musicale, a appris l’APS. 
 

Surnommé le "zoulou blanc", Johnny Clegg qui s’est déjà produit au Cap et à Johannesbourg (provinces d’Afrique du Sud) se rendra en Grande Bretagne, en France, à Dubaï, aux Etats-Unis et au Canada, rapporte le site de Radio France internationale (RFI). 

Le musicien de 64 ans atteint d’un cancer s’était révélé au monde dans les années 1980 avec son morceau fétiche "Asimbonanga" (sorti en 1987), un hymne contre l’apartheid ou la ségrégation raciale en Afrique du Sud, dédié au prisonnier Nelson Mandela décédé le 5 décembre 2013 à Houghton Estate, municipalité de Johannesbourg (Afrique du Sud). 

"J’ai écrit cette chanson en réaction à l’état d’urgence, qui a été imposé en 1986. J’étais profondément choqué. Et puis ma génération n’avait jamais vu physiquement Mandela. On ne savait même pas à quoi il ressemblait, parce qu’il était interdit d’avoir des photos de Mandela", raconte l’artiste dans un entretien accordé à RFI. 

Il révèle : "un type avait été condamné à quatre années de prison parce qu’il avait une tasse de café avec la photo de Nelson Mandela !". La chanson avait été censurée à l’époque. 

Johnny Clegg dit avoir lutté pour la liberté de mouvement, "parce que les non-Blancs ne pouvaient pas se déplacer sans leur pass", pour la liberté d’expression, "parce qu’il y avait une censure incroyable" et pour la liberté d’association, "parce que nous voulions jouer devant un public mixte, racialement mixte". 

"La majorité de nos concerts était interdite, et quand ils ne l’étaient pas, la police et même parfois l’armée nous ordonnait de mettre fin au concert et d’inviter la foule à se disperser dans le calme", témoigne-il, toujours dans cet entretien accordé à Nicolas Champeaux en février 2010. 

Avec plus de cinq millions d’albums vendus dans le monde, l’artiste chanteur se souvient des plus beaux moments de sa carrière artistique. 

"Il se rappelle de la surprise qu’il a eu en 1997, lors d’un concert à Munich (Allemagne) où Nelson Mandela est apparu sur scène alors qu’il chantait +Asimbonanga+", rapporte le site.

FKS/PON