Hervé Samb présente aux mélomanes son prochain album, ‘’Benn’’
APS
SENEGAL-MUSIQUE

Hervé Samb présente aux mélomanes son prochain album, ‘’Benn’’

Dakar, 21 juin (APS) – Le guitariste et compositeur sénégalais Hervé Samb a présenté samedi aux mélomanes son prochain album solo intitulé ‘’Benn’’ (le mot wolof pour un), dans lequel il chante ‘’l’unicité des peuples’’, lesquels ‘’ne font qu’un’’, selon lui.

‘’J’ai décidé, en cette veille de la Fête de la musique, de partager quelques titres de mon album qui s’intitulera ‘Benn’, qui veut dire un. Nous ne faisons qu’un’’, a expliqué Samb lors d’un concert live, via Facebook. 

‘’Nous sommes tous un, le même peuple, la même espèce humaine. Donc, on n’a pas le droit de dénigrer l’autre parce qu’il a une culture, une race ou une religion différente, je trouve cela absurde’’, a martelé le guitariste et compositeur, estimant que c’est ‘’aberrant d’être raciste aujourd’hui, en 2020’’.

Selon Samb, la composition des morceaux du disque solo a eu lieu pendant le confinement imposé par la pandémie de coronavirus. ‘’Ce rendez-vous est totalement spontané, j’avais besoin de m’exprimer pour vous présenter cet album écrit pendant le confinement. J’avais le désir de faire ce solo, qui n’était pas évident pour un guitariste…’’ a-t-il dit.

Dans ‘’Sànt’’ (rendre grâces), la première chanson donnée aux mélomanes lors du concert, Hervé Samb a voulu ‘’être reconnaissant’’. ‘’Sànt veut dire rendre grâce. C’est une envie de gratitude envers le Seigneur, pour ceux qui croient en Dieu…’’ explique-t-il. Il dit remercier Dieu d’avoir été en bonne santé en cette période de Covid-19, avec ses milliers de morts. 

Hervé Samb chante aussi ‘’Fajààr’’ (l’aurore). ‘’Le confinement a été un moment important. Au réveil, de très bonne heure, on se rencontre de la beauté de la nature, des choses, etc.’’ commente-t-il, soulignant que ce morceau fait honneur au ‘’jazz-sabar’’, le style musical qu’il vulgarise depuis son dernier album, ‘’Teranga’’ (2018). 

Hervé Samb a aussi gratifié son public du titre ‘’Donner de l’espoir’’. ‘’Il y a toujours une lumière, quelles que soient les difficultés. Il y a toujours de l’espoir…’’ conseille-t-il, après avoir exécuté cette chanson.
 
Samb, qui réside en France, donne rendez-vous aux mélomanes, tous les vendredis, à 18 heures GMT, pour partager ‘’ce projet qui [lui] tient à cœur’’, l’album ‘’Benn’’. 
 
Son dernier album solo, ‘’Teranga’’, sorti il y a deux ans, fusionne jazz et ‘’sabar’’ (percussions sénégalaises). Après un compagnonnage de plusieurs années avec les jazzmen d’Europe et des Etats-Unis, Hervé Samb tente d’explorer les rythmes africains. Il a chanté en duo avec plusieurs artistes, dont Lisa Simone, Awa Ly et Abdoulaye Cissoko.

Par ailleurs, il a dénoncé la mort de l’Afro-Américain George Floyd, mort asphyxié par Derek Chaucin, un policier blanc, qui s’est agenouillé sur son cou pendant près de neuf minutes, le 25 mai dernier à Minneapolis, aux Etats-Unis.


FKS/ESF