Un promoteur culturel livre les clés de la réussite pour les jeunes talents sénégalais
APS
SENEGAL-MUSIQUE

Un promoteur culturel livre les clés de la réussite pour les jeunes talents sénégalais

Dakar, 21 sept (APS) – Mamadou Kanté, acteur et promoteur culturel sénégalais basé à Paris, en France, conseille à ses compatriotes artistes, notamment les jeunes talents, de s’entourer de staffs ‘’très averti, très éclairé’’, conduit par un manager ‘’bien outillé, bien résauté’’ et ayant des notions sur le plan juridique et en marketing.
 
‘’Un bon artiste doit s’entourer d’un staff très averti, un staff très éclairé, composé d’hommes ou de femmes du sérail. Cela ne sert à rien de s’entourer d’un parent, d’un cousin, d’un ami’’, déclare-t-il.
 
Il estime que l’artiste doit avoir à ses côtés, ‘’des personnes qui s’y connaissent, avec un manager bien outillé, qui a un bon carnet d’adresses, des réseaux, des entrées un peu partout, mais surtout quelqu’un qui a des notions sur le plan juridique, sur le plan marketing’’.
 
L’acteur et promoteur culturel sénégalais, qui suit actuellement une formation de renforcement de capacité à Paris, intervenait dans la nuit de samedi lors d’une conférence virtuelle, à l’initiative de la plateforme ‘’Les nouvelles de Kolda’’, une structure composée de près de 300 membres, exerçant dans des activités diverses. 
 
Cette plateforme organise tous les 15 jours, depuis plusieurs mois, une conférence virtuelle animée par un expert dans un domaine précis.
 
‘’Il faut que l’artiste soit très bien encadré. Il faut vendre la bonne image de l’artiste, qui doit être très correcte. Il faut que le manager d’un artiste soit très resauté, quelqu’un qui tisse des relations très solides avec les promoteurs d’évènements culturels’’, a conseillé Mamadou Kanté.
 
Selon lui, un bon manager doit élaborer un plan de carrière pour son artiste. ‘’Il doit lui fixer un objectif. Il doit le prendre d’un point A et le conduire vers un point B’’, a-t-il fait savoir.
 
M. Kanté, qui a coaché plusieurs artistes de la banlieue de Dakar et de sa région d’origine, Kolda, a aussi estimé qu’un artiste, pour percer sur le plan local, national et international doit savoir communiquer à travers les médias.
 
‘’Communiquez chers artistes. Portez vos œuvres auprès des médias. Les artistes doivent courir vers la presse. Je pense qu’un artiste, aussi excellent soit-il, s’il ne communique pas, s’il ne passe pas par la presse, mais il est mal barré. La presse, c’est une aubaine. La presse est une chance pour un artiste. C’est la presse qui vent l’artiste’’, fait-il valoir.
 
Mamadou Kanté a aussi exhorté les jeunes talents à privilégier la formation pour mieux s’imposer et éviter des soucis dans leurs contrats de prestations avec des promoteurs d’évènements culturels.
 
‘’La formation, c’est la base. L’artiste, c’est la somme de plusieurs choses. Il y a l’environnement juridique, l’aspect technique. La musique, ce sont des normes, la musique ce sont des notes. La musique s’apprend. En musique, on n’improvise pas’’, a-t-il expliqué. 
 
Il affirme qu’’‘il est hyper important que l’artiste ait des notions juridiques, surtout sur ses contrats de prestation’’. ‘’Il faut que l’artiste, ou son manager soit un peu doté de notions juridiques. C’est pourquoi la formation est hyper importante pour nos artistes’’, a insisté Mamadou Kanté, qui compte rentrer au bercail pour continuer à encadrer les artistes de son pays.

SG/ASG