’’Nourou, la lumiére du devenir’’ de Mamadou Lamine Niang : un hymne au mysticisme africain
APS
SENEGAL-LITTERATURE

’’Nourou, la lumiére du devenir’’ de Mamadou Lamine Niang : un hymne au mysticisme africain


Louga, 4 août (APS) - L’auteur Mamadou Lamine Niang aborde dans son roman à paraître, ’’Nourou, la lumière du devenir’’, plusieurs thèmes liés au mysticisme africain, la foi, la mendicité ou les considérations socio-traditionnelles sur les personnes handicapées.




Au-delà de la trame du livre qui met en scelle un marabout partagé entre la solitude, l’exil et finalement la reconnaissance de ses pairs, ce jeune professeur de philosophie veut mettre la lumière sur certaines réalités africaines.



’’Nous sommes d’abord des africains imbus de nos croyances et réalités sociologiques’’, a dit M. Niang revenant sur les thèmes de son roman qui charrie pêle-mêle foi et tradition.



En effet, dans cet ouvrage dont la publication est imminente à la Maison du Feu, l’auteur raconte l’histoire de Nourou qui vivait en paix dans un village, Karam, où sa réputation de grand marabout héritier de son père faisait l’unanimité.



Un de ses patients en provenance d’un village éloigné avait sollicité ses prières pour se débarrasser d’un mal qui le rongeait. Cependant il n’eut pas la faculté de respecter les engagements pris avec ce jeune marabout.



Ce roman est né d’un rêve d’un monde à l’envers fait par l’auteur qui essaie de le restituer dans son texte. Dans ses songes il avait vu les handicapés et les valides échanger de statut. Ce qui a eu lieu dans un village sérére où les populations avaient décidé de mettre dans la rivière les enfants des handicapés pour échapper au malheur.

Dans cette prison, ils trouveront protection auprès d’un génie outré par cette attitude.



Il se libéra et effectua une virée dans le village tuant tout sur son passage. Ce que l’auteur prend comme la revanche des handicapés une situation qu’il considère voulue par le destin, le bon Dieu en bon africain. D’où les hésitations sur le titre qui l’ont habitées au moment du choix.

’’J’ai changé trois fois de titre. Au début je pensais à +La revanche des handicapés+, ensuite +le chemin du destin+’’, titre du livre du journaliste du Soleil Samba Omar Fall. Le mystère du devenir est le troisième titre auquel il a pensé avant de jeter son dévolu sur ’’Nourou, la lumière du devenir’’.



Il faut dire qu’avec les handicapé, l’histoire remonte à un passé assez lointain parce qu’ils ont été au centre de son mémoire de maîtrise en sociologue à l’UGB.



Aujourd’hui, Mamadou Lamine Niang est professeur de philosophie au lycée de Tattaguine mais a fait ses premières classes à Louga sa ville natale.

Après l’école primaire à l’école Thiokhna, le CEM Massamba Siga, Niang a fréquenté au Lycée Malick Sall où il a eu son bac avec une distinction particulière pour avoir eu 18 en français.

AMD/OID