Macky Sall félicite Boubacar Boris Diop, lauréat du ‘’Neustadt International Prize for Literature’’
APS
SENEGAL-LITTERATURE-RECOMPENSE

Macky Sall félicite Boubacar Boris Diop, lauréat du ‘’Neustadt International Prize for Literature’’

Dakar, 27 oct (APS) – Le président de la République a adressé mercredi ses félicitations à l’écrivain Boubacar Boris Diop, le nouveau lauréat du ‘’Neustadt International Prize for Literature’’, un prix littéraire américain.
 
‘’Je félicite notre compatriote Boubacar Boris Diop, lauréat du prestigieux prix Neustadt pour son œuvre littéraire riche de plusieurs romans et essais’’, a écrit Macky Sall sur son compte Twitter. 
 
L’attribution de cette distinction à Boubacar Boris Diop confirme la réputation d’‘’écrivain talentueux’’ du lauréat et ‘’l’excellence des lettres sénégalaises’’, a ajouté le chef de l’Etat. 
 
Le ‘’Neustadt International Prize for Literature’’ est un prix biennal parrainé par l’université d’Etat de l’Oklahoma, aux Etats-Unis. Diop en est le 27e lauréat. 
 
‘’C’est le premier prix littéraire international de cette envergure à provenir des Etats-Unis, et l’un des rares prix internationaux pour lesquels des poètes, des romanciers et les dramaturges sont également éligibles’’, explique le site Internet dédié à cette distinction.
 
Son jury reconnaît ‘’le mérite littéraire exceptionnel, dans la littérature du monde entier’’, de l’auteur sénégalais pour l’ensemble de son œuvre. 
 
‘’C’est un grand honneur qu’un écrivain africain de la stature de M. Diop ait remporté le prix Neustadt’’, a déclaré Robert Con Davis-Undiano, directeur exécutif de ‘’World Literature Today’’, un organisme faisant partie des inventeurs du prix littéraire. 
 
Boubacar Boris Diop, 75 ans, journaliste, essayiste et romancier, est aujourd’hui l’un des écrivains les plus connus d’Afrique. Son livre ‘’Les petits de la guenon’’ (Editions Philippe Rey, 2009) a été le premier roman à être traduit du wolof en anglais. 
 
L’écrivaine américaine Toni Morrison a qualifié de ‘’miracle’’ un autre de ses romans, ‘’Murambi, le livre des ossements’’ (Editions Zulma, 2000), qui a été produit à la suite d’une résidence d’écriture au Rwanda, un pays dont le génocide de 1994 est l’un des centres d’intérêt favoris de Boubacar Boris Diop.
 
La Foire internationale du livre du Zimbabwe a classé ce roman parmi les 100 meilleurs livres africains du 20e siècle.
 
Le ‘’Neustadt International Prize for Literature’’ est souvent considéré comme le Nobel américain de littérature pour sa réputation de prélude à la sélection annuelle de l’académie suédoise.
 
Il est bien coté au sein de la communauté littéraire pour la qualité de ses lauréats. 
 
‘’Tout auteur vivant, écrivant de n’importe où dans le monde, est éligible pour le prix Neustadt. Le jury est composé d’auteurs internationaux de renom, et ce fait aide à protéger le prix de la pression externe des bibliothèques, éditeurs et autres qui pourraient avoir intérêt à influencer le résultat’’, indique son jury.
 
Le ‘’Neustadt’’ est décerné en alternance avec le prix NSK Neustadt, consacré à la littérature pour enfants et ‘’jeunes adultes’’. Le NSK Neustadt a été attribué cette année à l’auteure américaine Cynthia Leitich Smith.
 
Les lauréats du ‘’Neustadt International Prize for Literature’’ reçoivent une récompense de 50.000 dollars US (environ 28 millions de francs CFA), une réplique d’une plume d’aigle moulée en argent, et un certificat. Une dotation généreuse de la famille Neustadt de Dallas, Denver, Watertown et Massachusetts assure le prix à perpétuité, selon son site Internet.

FKS/ESF/ASG