La littérature sénégalaise d’expression arabe revisitée à l’UCAD
APS
SENEGAL-CULTURE-LITTERATURE ARABE

La littérature sénégalaise d’expression arabe revisitée à l’UCAD

Dakar, 19 avr (APS) - La salle de conférence UCAD 2 de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar a abrité, mercredi, la première édition de la rencontre poétique nationale organisée par le club sénégalais de la littérature arabe, a constaté l’APS.
 


Des élèves, étudiants et amoureux de la littérature arabe ont pris part à cette manifestation culturelle qui avait comme parrain l’ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite au Sénégal, Abdallah Ben Ahmad Al-abdan.

Selon le président du club sénégalais de la littérature arabe, Fadel Guèye, "cette rencontre de déclamation poétique est une occasion de présenter la richesse de la littérature sénégalaise d’expression arabe".

Il a également renseigné que les poètes sénégalais des premières générations "ont écrit pratiquement sur tous les sujets, religieux scientifique, politique etc".

"Malheureusement par manque de vulgarisation appropriée, les richesses de ces écrits ne sont pas connues du grand public et des pays arabes" a déploré Fadel Guèye.

Pour ce journaliste, directeur de publication du journal arabophone As-sahwa (le réveil en arabe), ’’il y a une certaine évolution dans les thématiques abordées par les poètes sénégalais".

"Si avec les marabouts on avait une poésie qui abordait des thèmes relevant de la religion et du soufisme, avec la nouvelle génération, dotée d’une certaine imagination et des orientations nouvelles, des thèmes nouveaux sont abordés", a estimé Fadel Guèye.

SMD/PON