FILDAK 2019 : Présentation d’un ouvrage inspiré des échecs successifs du Sénégal à la CAN
APS
SENEGAL-CULTURE

FILDAK 2019 : Présentation d’un ouvrage inspiré des échecs successifs du Sénégal à la CAN

Dakar, 24 (APS) – Babacar Khalifa Ndiaye, journaliste retraité du quotidien national Le Soleil, a présenté dimanche, à la Foire international du livre de Dakar (FILDAK), son ouvrage intitulé "Le Sénégal à la CAN de foot, pourquoi les Lions n’y arrivent toujours pas ?", inspiré des échecs successifs du Sénégal à la Coupe d’Afrique des nations, a constaté l’APS.
 
"Il est compliqué de parler de football au Sénégal parce que tout le monde est à la fois coach et entraîneur mais s’il y a un point sur lequel tout le monde est d’accord est qu’on a rien gagné, malgré qu’on est toujours parmi les favoris de la CAN", a-t-il déclaré. 
 
M. Ndiaye s’exprimait lors de la cérémonie de présentation et de dédicace de son premier ouvrage parus aux éditions "Papyrus Afrique", en présence d’élèves et de nombreuses autorités, dont le conseiller technique au ministère de la Culture et de la Communication, Marcel Coly. 
 
Dans ce livre, l’auteur "fort de ses trente-trois ans d’expérience" dans le milieu du football, "essaie de systématiser l’expérience capitalisée en tentant de trouver une réponse à la question que tout le monde se pose". 
 
Babacar Khalifa Ndiaye estime qu‘"il y a une anomalie autour du football sénégalais parce qu’on ne peut pas avoir autant de joueurs, passant de Jules Bocandé à Sadio Mané, et d’être incapable de gagner une CAN".
 
Dans cette perspective, il a souligné "le paradoxe sénégalais selon lequel le Sénégal n’a rien gagné mais presque à chaque fois qu’il se qualifie à la CAN, il est placé parmi les équipes favorites", avant d’insister sur "la nécessité de battre le pays organisateur".
 
"Si nous voulons gagner la CAN, il faut commencer à battre le pays organisateur parce que le plus souvent si l’on rencontre un pays organisateur en match éliminatoire direct, on est souvent éliminé", a indiqué l’auteur. 
 
Le préfacier de l’ouvrage, Cheikh Tidiane Fall, a, de son côté, soutenu que "le résultat est remarquable avec un regard lucide sur les raisons des nombreux échecs et de surprenantes révélations de l’intérieur de la tanière des Lions, d’Egypte 86 à Gabon 2017". 
 
"C’est comme si les joueurs, avaient attendu impatiemment cette occasion de partager les moments vécus avec leur lot d’espoirs et de déceptions", a analysé ce journaliste et ancien rédacteur en chef du quotidien national Le Soleil. 
 
Il ajoute que "l’auteur a surtout donné l’opportunité aux anciens, qu’ils soient joueurs, entraîneurs ou administratifs, d’exposer leur part de vécu et de vérité".


DS/ASB