Décès de Charles Carrère : Amadou Lamine Sall rend hommage à un poète de ’’l’universel’’
APS
SENEGAL-NECROLOGIE-CULTURE-REACTION

Décès de Charles Carrère : Amadou Lamine Sall rend hommage à un poète de ’’l’universel’’

Dakar, 5 fév (APS) – Le poète Amadou Lamine Sall salue la contribution du poète et écrivain franco-sénégalais Charles Carrère à ’’cette civilisation de l’universel et du métissage dont parlait Léopold Sédar Senghor’’.

Le poète et écrivain franco-sénégalais Charles Carrère décédé le 20 janvier dernier à l’âge de 91 ans et inhumé jeudi au cimetière de Bel air à Dakar a ’’beaucoup contribué à cette civilisation de l’universel et du métissage dont parlait Léopold Sédar Senghor’’, a dit Sall dans un texte transmis à l’APS.

Charles Carrère était ’’un pont, une belle passerelle entre le monde et le Sénégal’’, écrit Amadou Lamine Sall, soulignant que Charles Carrère portait l’Afrique comme ‘’une phare de lumière et d’espérance’’. 
 
’’Ta poésie est traversée par ce chant millénaire qui monte du berceau de l’humanité. Tu resteras dans les livres et dans nos cœurs. Tu resteras le poète universel’’, dit-il. 
 
Poéte, écrivain et conteur, né le 9 décembre 1928 à Saint-Louis du Sénégal, Charles Carrère a été une personnalité de la littérature francophone. 
 
Il a vécu plus de vingt ans à Lannion Côtes-d’Armor en France. 
 
L’auteur a publié son premier recueil ‘’Océanes’’ en 1979 aux Nouvelles éditions africaines à Dakar et aussi deux ouvrages intitulés ‘’Mémoires d’un balayeur suivi de contes et nouvelles’’ publié en 1996 et ‘’Hivernage’’ (1999). 
 
Il a collaboré à plusieurs revues littéraires et figure dans de nombreuses anthologies.

’’Il témoigne dans ses œuvres, tantôt intimistes, tantôt engagées, de sa profonde fidélité au mouvement de la négritude, la grande révolution culturelle lancée après la guerre par Léopold Sédar Senghor’’, lit-on dans sa biographie. 
 
Charles Carrère fût le parrain du festival international de poésie de Saint-Louis et membre du Cercle des écrivains et poètes de cette ville. 
 
Il a été plusieurs fois distingué et a reçu entre autre le ‘’Prix Léon Dierx’’ attribué par la société des poètes français en 2001 et le ‘’Grand prix de poésie Léopold Sédar Senghor’’ délivré par la Maison international de poésie de Dakar en 2011. 
 
 
 

FKS/OID