Le Sénégal va oeuvrer à rendre ’’plus belle’’ l’édition 2021 du FESPACO (ministre)
APS
SENEGAL-BURKINA FASO-CINEMA

Le Sénégal va oeuvrer à rendre ’’plus belle’’ l’édition 2021 du FESPACO (ministre)

Dakar, 29 juin (APS) - Le Sénégal, invité d’honneur de l’édition 2021 du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO, 16-23 octobre), va s’investir pour que la fête soit la plus belle possible, a assuré, mardi, son ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

’’Le Burkina Faso nous met ainsi à ses côtés pour accueillir les hôtes du Fespaco, à nous convertir en organisateurs et à donner à cette édition le cachet de la téranga et à nous investir pour que la fête soit plus belle que toutes’’, a dit le ministre.


Le Sénégal sera présent au Fespaco ’’vêtu de son boubou d’invité d’honneur, il sera présent à la mesure de l’immense honneur qui est fait au président Macky Sall’’, a souligné Diop. 


Il présidait le lancement dans la capitale sénégalaise du 27 e Fespaco en compagnie de son homologue burkinabé de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Elyse Thiombiano IIboudo et du Délégué général du Festival, Alex Moussa Sawadogo.


Le Fespaco sera une excellente tribune pour promouvoir la coopération entre les deux pays singulièrement dans le domaine de la culture et particulièrement du cinéma, a estimé Abdoulaye Diop.


Il a rappelé les accords de coproduction et de coopération cinématographiques signés entre le Burkina Faso et le Sénégal en octobre 2019 lors de la grande commission mixte de coopération.


’’Le Fespaco sera une tribune pour promouvoir la nouvelle politique de relance du cinéma et de l’audiovisuel lancée par l’Etat du Sénégal et qui nourrit d’énormes ambitions. Le Sénégal sera présent pour faire honneur au cinéma africain et à ses dévoués serviteurs’’, a t-il inisté.


Le ministre sénégalais a magnifié l’affiche du Fespaco, une peinture de Christophe Sawadogo marquée par la princesse Yennenga et son étalon, la comparant à Malaw le cheval de Lat Dior et à Aline Sitoé Diatta et aux femmes de Nder.


’’C’est un message d’enracinement et d’ouverture qui renvoie au passé et à l’avenir’’, a t-il affirmé.


Le choix du Sénégal comme pays invité d’honneur s’explique, selon la ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso , par ’’la volonté de mettre en lumière le cinéma sénégalais et favoriser l’échange d’expériences et de coopération entre les deux pays’’.


’’Le président Macky Sall a réaffirmé l’engagement de son pays à accompagner le Fespaco sur le plan technique, matériel et financier’’, a dit Elise Thiombiano IIboudo, reçue lundi en audience par le président sénégalais.


Elle a souligné que le cinéma sénégalais a ’’fortement’’ marqué l’histoire du cinéma africain avec des figures comme celles de Ousmane Sembène, Tidiane Aw, Ababacar Samb Makharam, Paulin Soumano Vieyra, Alain Gomis, etc.


Il était important de donner le pays en exemple pour l’industrie du cinéma africain, a rappelé la ministre burkinabé.


Elle a tenu à rassurer les festivaliers sur la sécurité et le contexte de Covid-19, soulignant que des mesures seront prises pour un bon festival.


La liste des films sélectionnés sera dévoilée le 14 juillet prochain, a dit le délégué général du Fespaco Alex Moussa Sawadogo qui est largement revenu sur les innovations de cette édition.

’’Au total, 1132 films ont été reçus après la clôture des inscriptions parmi lesquels 55 films sénégalais’’, a révélé M. Sawadogo. 
 
Cette édition a pour thème : "Cinémas d’Afrique et de la diaspora, nouveaux regards, nouveaux défis".

FKS/OID/AKS