Mbagnick Ndiaye exhorte les bénéficiaires du FOPICA à
APS
SENEGAL-CINEMA

Mbagnick Ndiaye exhorte les bénéficiaires du FOPICA à "faire un meilleur usage" du financement reçu

Dakar, 11 avr (APS) – Le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye, a félicité, mardi, les bénéficiaires du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA) pour la gestion 2016 qui ont reçu leur financement, les exhortant à "en faire le meilleur usage". 

M. Ndiaye présidait la cérémonie de remise des financements du FOPICA à la Maison de la culture Douta Seck, à Dakar. 

Pour 2016, le comité de gestion du FOPICA a financé 32 projets sur 137 dossiers reçus, toutes filières confondues, notamment les longs métrage fiction (douze), les films documentaires (trois), les courts métrages fiction (trois), les séries Tv (deux).

Le montant total alloué par le FOPICA aux différents projets retenus est de 921. 056. 580 francs CFA, soit 560 millions de francs CFA à la filière production et 361. 056.580 francs CFA aux projets de distribution, exploitation et formation. 

Cinq étudiants de différentes filières du cinéma (montage cinéma et audiovisuel, graphisme audiovisuel) de l’Ecole supérieure des Arts visuels de Marrakech (Maroc) ont bénéficié de fonds, pour leur permettre d’honorer leurs frais de scolarité. Des exploitants de salle de cinéma ont aussi été financés, pour moderniser leurs équipements. 

Pour 2016, c’est l’ouverture de la gestion du FOPICA à la distribution, à l’exploitation et à la formation qui a retardé la publication des résultats, fait savoir Mbagnick Ndiaye.

"Vous comprenez que l’ouverture à d’autres filières comme la formation, l’exploitation et la distribution, outre la production, a été une des raisons particulières de ce retard", a-t-il dit.

Mbagnick Ndiaye a prodigué des conseils aux bénéficiaires venus nombreux à Douta Seck en leur demandant "d’user de beaucoup de rigueur dans la gestion de ces fonds pour arriver à une rentabilité économique optimale" de leurs projets. "De nombreux défis vous attendent, l’Etat vous réitère sa confiance pour les relever honorablement", leur a-t-il lancé. 

Le ministre de la Culture et de la Communication a invité les bénéficiaires du FOPICA 2015 à "hâter la cadence en terminant et livrant leurs productions". Sur les 32 projets financés en 2015, seuls 12 ont pu être terminés et livrés au comité de gestion, selon lui. "Aucune série télévisuelle sur les sept projets appuyés n’a été achevée à ce jour", a déploré Mbagnick Ndiaye. 

Le financement du FOPICA reçu "est une participation symbolique de l’Etat du Sénégal" aux projets de films. "Il constitue une avance sur recette, c’est-à-dire une aide sélective remboursable en fonction de son exploitation et de sa rentabilité dans le but affiché de soutenir et de favoriser la diversité, la richesse, le renouvellement et l’autofinancement de notre cinéma", a-t-il ajouté. 

Le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA) a été financé pour la première fois par le Président Macky Sall, à hauteur d’un milliard de francs CFA après la "belle moisson" (11 prix) des cinéastes sénégalais au Festival panafricain du cinéma et de l’audiovisuel de Ouagadougou en 2013.

Le film Tey (Aujourd’hui) du réalisateur franco-sénégalais, Alain Gomis, avait remporté l’Etalon d’or de Yennenga et La pirogue de Moussa Touré l’Etalon de bronze.

FKS/ASG/OID