FESPACO : une officielle burkinabé salue l’engagement de Macky Sall
APS
SENEGAL-BURKINA FASO-CINEMA

FESPACO : une officielle burkinabé salue l’engagement de Macky Sall

Dakar, 29 juin (APS) – La ministre Burkinabé en charge de la Culture, des Arts et du Tourisme, Elise Thiombiano Ilboudo, a salué, mardi, à Dakar, l’engagement du président sénégalais, Macky Sall, à mener le plaidoyer en faveur du renforcement du soutien de l’Union africaine (UA) à l’organisation du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

‘’Le président Macky Sall s’est fait le porte-parole du FESPACO auprès de l’Union Afrique (UA) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pour voir comment renforcer le soutien de ces organisations’’, a-t-elle souligné lors du lancement à Dakar de la 27e édition prévue du 16 au 23 octobre.

La ministre burkinabé espère ainsi que le plaidoyer de Macky Sall dont le pays est invité d’honneur de l’évènement portera ses fruits.

Elle a insisté sur le fait que le festival n’appartenait pas seulement au Burkina Faso mais était devenu un évènement africain d’autant que l’UA a fait le choix de placer l’année 2021 sous le thème : ’’Arts, culture et patrimoine, un levier pour construire l’Afrique que nous voulons’’.

La majorité des partenaires financiers et techniques du festival ont répondu en majorité ‘’favorablement’’ à la demande d’appui du Burkina Faso qui doit faire face au contexte de pandémie du Covid-19 et de défis sécuritaires, a-t-elle dit.

De son côté, Alex Moussa Sawadogo, le délégué général du festival, a fait ressortir les innovations prévues pour cette 27 e édition qui a pour thème : "Cinéma d’Afrique et de la diaspora, nouveaux regards, nouveaux défis".

Il a par exemple cité le "Yennenga Connexion", une plateforme de collaboration entre le FESPACO et les mécanismes de référence d’aide à la création du cinéma africain.

Il y a aussi le "Yennenga Liboni", consacré aux réflexions et aux échanges, et le "Yennenga post-production", une passerelle pouvant favoriser les partenariats de coproduction et l’accès au marché international des œuvres africaines.

Il a également évoqué le "Fespaco perspectives", consacré aux réalisateurs étant à leur premier et deuxième long métrage, cette section soutient les créateurs à la recherche de leur propre expression artistique.

Le "Fespaco Soukabé" se concentre sur des films qui prennent les enfants et les jeunes comme cible principale dans leur récit, leur langage et le sujet cinématographique, a fait savoir le délégué général du festival.

En termes d’innovations figure également le "Fespaco d’honneur", destiné à honorer une personnalité du cinéma africain pour l’ensemble de ses œuvres. Le nom du lauréat sera dévoilé le 14 juillet prochain.

FKS/AKS/OID