Inauguration du complexe cinématographique
APS
SENEGAL – CINEMA – CULTURE

Inauguration du complexe cinématographique "Ousmane Sembène" du Magic Land, le 31 mars

Dakar, 23 mars (APS) – Le nouveau complexe cinématographique du Magic Land de Dakar baptisé "Ousmane Sembène", du nom du pionnier du cinéma africain, sera officiellement ouvert le 31 mars prochain, a indiqué, vendredi, le directeur général du Magic Land, le colonel à la retraite Abdoulaye Fall. 
 


"Une journée de séance gratuite sera offerte au public invité à s’inscrire à partir de la page facebook du complexe jusqu’au 30 mars" a précisé le chargé de la programmation, le Tunisien Nasser Ayadi, ajoutant que ce jour-là cinq films américains seront projetés.

Selon Nasser Ayadi, "le cinéma africain trouvera une place importante dans cette programmation, un accent sur le potentiel passé du cinéma africain, les classiques du Maghreb, de l’Afrique Subsaharienne".

Il a laissé entendre que "si nous attendons les nouveaux films du continent, la fréquence sera moins nombreuse que les films américains, indiens, français, etc".

Le chargé de la programmation du complexe cinématographique "Ousmane Sembène" a en outre expliqué qu’il y a "un petit problème avec les droits pour le cinéma africain, de sorte qu’il est plus difficile d’avoir les droits d’un film africain que ceux d’un film américain, c’est incroyable".

Les films primés dans les festivals auront aussi leur place dans cette programmation, selon Nasser Ayadi qui fait savoir que l’ambition du promoteur est de "relancer le cinéma sénégalais pour que amener le public à fréquenter les salles de cinéma".

Les projections au complexe cinématographique "Ousmane Sembène" se feront en "Digital cinéma package (DCP)", l’équivalent numérique au cinéma et "le billet d’entrée sera compris entre 1500 pour les enfants, 2000 pour les adultes et 5000 Francs CFA pour les films inédits", a souligné M. Ayadi.

Le complexe est composé de trois salles de cinéma : la "Salle Dijbril Diop Mambety" en 3D d’une capacité de 348 places avec des sièges pour les personnes à mobilité réduite ; la "Salle Safi Faye" baptisée du nom de la pionnière des réalisatrices africaines aussi en 3D avec 108 places. La "Salle Soukeyna Saleh", du nom de la fille du promoteur aujourd’hui disparue est en 5D avec une capacité de 50 places.

Le complexe compte aussi des salles de jeux et de fêtes. Les promoteurs ont présenté le complexe cinématographique qui est un prolongement du parc d’attraction du Magic Land situé derrière la Cour de Cassation lors d’une visite guidée avec les journalistes.

"Le PDG du groupe Saleh, Youssef Saleh a voulu (…), par cet investissement privé d’environ trois milliards de Francs CFA, contribuer à la relance du cinéma sénégalais et répondre à la volonté du président de la République de faire renaître le 7e art", a dit le directeur général du Magic Land, le colonel Fall.

Selon lui, "le choix du nom de Ousmane Sembène est un hommage fait au premier cinéma africain disparu il y a dix ans".

Les différents espaces sont décorés de portraits de cinéastes sénégalais, notamment les pionniers, d’affiches de films sénégalais, africains voire internationaux. "C’est un clin d’œil de ce que sera la programmation dans les trois salles de cinéma", a souligné le colonel Fall.

Les journalistes ont eu droit à la projection du nouveau film "Black Panther", une science fiction à l’africaine sortie en janvier dernier et coécrite et réalisée par Ryan Coogler avec une musique originale de l’artiste-compositeur sénégalais Baaba Maal.

FKS/PON