Le ’’Tanit d’or’’ des JCC 2017 au Mozambicain Licinio Azevedo
APS
AFRIQUE-CINEMA-PALMARES

Le ’’Tanit d’or’’ des JCC 2017 au Mozambicain Licinio Azevedo

De l’envoyée spéciale de l’APS : Fatou Kiné Sène

Tunisie (Carthage) 12 nov (APS) - Le long métrage fiction "Le train de sel et de sucre" du réalisateur mozambicain Licinio Azevedo a remporté le grand prix ou "Tanit d’or" de la 28e session des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), clôturée samedi soir à Tunis, a constaté l’envoyée spéciale de l’APS. 
 
"Merci à la Tunisie, au peuple mozambicain, merci aux JCC et merci à ce public", a dit Licinio Azevedo, en recevant son prix lors de la cérémonie de clôture des JCC organisée au Théâtre municipal de Tunis.
 
’’Le train de sel et de sucre’’ (Comboio de sal e açùcar, en portugais), traite d’’une Mozambique en pleine guerre civile où des militaires sont chargés de la sécurité d’un train voyageur et de marchandises, qui se trouve sous la menace par des rebelles coupeurs de route. 
 
Licinio Azevedo, un Brésilien d’origine qui a choisi de s’installer au Mozambique, réussit là un film poignant, plein d’humanisme et de solidarité, malgré la terreur infligée aux passagers par les rebelles et surtout par l’armée de soldats accompagnant le convoi. 
 
Pour son réalisateur, qui a fait part de enthousiasme à l’annonce de son prix, ’’le train de sel et de sucre’’ ne peut être assimilé à ’’un film politique’’, en ce sens qu’il rend compte surtout d’une ’’réalité et d’une histoire’’.
 
Il va ainsi représenter le Mozambique dans la sélection "meilleur film étranger" des prochains Oscars du cinéma aux Etats-Unis, en même que "Félicité" du Sénégalais Alain Gomis.
 
Le réalisateur mozambicain repart lui de Tunis avec quatre prix, dont ceux de la critique africaine ’’Paulin Soumano Vieyra’’ et de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI). Il avait aussi remporté le prix de la "meilleure image’’. 
 
Le "Tanit d’argent" des films longs métrages fiction est revenu au réalisateur sud-africain John Trengove pour son film "Inxeba" ou "Les initiés", le "Tanit de bronze" étant attribué au film marocain "Volubilis" de Faouzi Bensaidi. 
 
Le jury, présidé par le réalisateur tunisien Michel Khleifi, a visionné pendant une semaine (du 4 au 10 novembre) 14 longs métrages et 15 courts métrages, dont il a salué "l’approche et la nouvelle écriture".
 
"Le travail a été difficile pour communiquer avec chaque film vu le nombre, mais cette lourde tâche a été vécu avec une grande intensité, une richesse et une diversité notoire des films visionnés qui résument les problèmes actuels de nos pays’", a dit M. Khleifi.
 
Le Sénégal a remporté quatre prix dont deux "Tanit d’argent" pour le documentaire "Kemtiyu – Séex Anta" de Ousmane William Mbaye et le court métrage "Dem Dem" de Pape Bounama Lopy, Marc Recchia et Christophe Rolin.
 
Voici le palmarès des JCC 2017
 
Compétition longs métrages fictions
 
Tanit d’Or : "The train of salt and sugar" de Licinio Azevedo (Mozambique)
 
Tanit d’Argent : "Les initiés" ou "Inxeba" de John Trengove (Afrique du Sud)
 
Tanit de Bronze :"Volubilis" de Faouzi Bensaidi (Maroc)
 
Prix du meilleur Montage : "En attendant les hirondelles" de Karim Moussaoui (Algérie)
 
Prix de la meilleure image : "The train of salt and sugar" de Licinio Azevedo (Mozambique)
 
Prix de la meilleure musique originale : "Félicité" d’Alain Gomis (Sénégal)
 
Prix du meilleur scénario : "Vent du Nord" de Walid Mattar (Tunisie)
 
Prix de la meilleure interprétation féminine : Véro Tchanda Beya pour "Félicité" d’Alain Gomis (Sénégal)
 
Prix de la meilleure interprétation Masculine : Adel Moneem Chwayet pour son rôle dans " Mustapha Z " de Nidhal Chatta (Tunisie)
 
Compétition courts métrages fictions
 
Le Tanit d’Or : "Aya" de Moufida Fedhila (Tunisie)
 
Le Tanit d’Argent : "Dem Dem ! " de Lopy Papa Bounama, Christophe Rolin et Marc Recchia (Sénégal/Luxembourg)
 
Le Tanit de Bronze : "Affabilité" d’Ahmed Nader (Egypte)
 
Mention spéciale :"Les Secret des vents" d’Imène Al Nasiri (Tunisie)
 
Compétition longs métrages documentaires
 
Le Tanit d’Or : "Koro du Bakoro" de Simplice Ganou Herman (Burkina Faso)
 
Le Tanit d’Argent : "Kemtiyu-Séex Anta" d’Ousmane William Mbaye (Sénégal)
 
Le Tanit de Bronze : "Au-delà de l’ombre" de Nada Mezni Hefaiedh (Tunisie)

Mention spéciale : "Ghost hunting" de Raed Andoni (Palestine)
 
Compétition courts métrages documentaires
 
Le Tanit d’Or : "Jackenson-from street kid to champion" de Linda Leila Diatta et Jean Marc Poteau (Niger)
 
Le Tanit d’Argent : "Pas de port pour les petits bateaux" de Joëlle Abou Chabke (Liban)
 
Le Tanit de Bronze : "Gaza by her" de May Odeh et Riham Al Ghazali(Palestine)
 
Mention spéciale : "Cloch’Art" de Manel Katri (Tunisie)
 
Prix Tahar Chriaa " 1er œuvre " de long métrage :
 
Le Tanit d’Or : "Vent du Nord" de Walid Mattar (Tunisie)
 
Prix spécial TV5 Monde : ‘’Vent du nord" de Walid Mattar (Tunisie)
 
Prix spécial CNCI de l’image " Ali Ben Abdallah " pour un film de long métrage en compétition : "Force majeure" de Mohamed Sia (Egypte)
 
Le prix UGTT du meilleur scénario de film tunisien de long métrage de fiction : "La Belle et la Meute" de Kaouther Ben Hania (Tunisie).
 

FKS/BK