L’acteur Oumar Sy ‘’très sensible’’ au soutien de son pays d’origine
APS
SENEGAL-FRANCE-CINEMA

L’acteur Oumar Sy ‘’très sensible’’ au soutien de son pays d’origine


Dakar, 24 fev (APS) – L’acteur français d’origine sénégalaise Oumar Sy, qui était, vendredi, à l’Institut français de Dakar pour la projection du film ‘’intouchable’’ s’est dit ‘’très sensible’’ au soutien de son pays d’origine dans sa carrière. 


 


‘’Je sais que vous me soutenez beaucoup et franchement je suis très sensible à cela, je vous remercie vraiment parce que cela me porte dans certains moments, cela me pousse, me tire et merci pour ça, pour votre soutien, (…) dieureudieuf ci diapalé bi !, merci !(en wolof)’’, dit Oumar Sy avant la projection du film. 



Il s’est d’emblée adressé au public en wolof hésitant : ‘’Je vais essayer avec mon petit wolof, ne vous moquez pas, soyez indulgent. Salamalekoum wa Dakar sama bookheuyi, content na nékeufi (Bonjour les Dakarois, mes parents, je suis content d’être là)’’. 



‘’Cela fait longtemps que j’ai promis de venir (…) me voilà, je ne suis pas un menteur, je suis là, je suis venu’’, a ajouté l’acteur.



Oumar Sy qui est à Dakar pour le tournage du film ‘’Yao’’ du réalisateur français Philippe Godeau, où il joue le rôle principal et aussi coproducteur, se dit ‘’content d’être ici (Au Sénégal)’’. 



‘’Le film est un voyage que j’avais envie de faire, qui m’intéresse, cela fait longtemps que je ne suis pas venu au Sénégal, l’histoire de cet enfant et de cet homme dans le film, leur aventure me touche, de parler du Sénégal, de tourner au Sénégal, c’est une expérience intéressante’’, a expliqué l’acteur qui travaille plus maintenant à Hollywood aux USA. 



Selon Oumar Sy, il y a deux versions, ‘’Yao’’ et Toucouleur’’, un projet de Godeau qui lui ‘’tient à cœur’’, et a réussi à l’embarquer ‘’là-dedans’’. 



L’acteur regrette de n’avoir pas encore eu l’occasion de rencontrer des cinéastes sénégalais et espère qu’il aura un moment d’échanges avec les cinéastes sénégalais voire africains. 



‘’J’aimerais beaucoup vivre, discuter avec des cinéastes sénégalais et africains d’ailleurs. J’ai pu en croiser une, mais c’était vite fait. Ce ne sont pas les meilleurs conditions pour échanger, mais je suis très curieux de vos créations, cela m’intéresse énormément, j’espère que pendant mon séjour ce sera possible’’, a-t-il.


 


Pour faire rire l’assistance, l’acteur le plus aimé des Français dit être attiré d’abord par ‘’l’argent’’ pour jouer dans un film. Mais, selon lui, ‘’cela dépend, ce sont des projets qui me parlent, des histoires qui nous touchent parce qu’on a envie de raconter des histoires, des personnages, c’est difficile à décrire, on lit et on sait tout de suite’’. 



‘’C’est comme vouloir expliquer à quelqu’un qu’on l’aime, cela ne s’explique pas, cela se vit, l’histoire de ressenti ’’, poursuit-il. 



Faisant la comparaison entre les USA et la France, l’acteur a déclaré avec un brin d’humour : ‘’Il y a un truc qui est assez curieux, vous n’allez pas me croire, quand on tourne aux USA, c’est que les gars ne parlent pas français, ils parlent anglais (….) il y a cette barrière de la langue’’.



Quand il joue en anglais, Oumar Sy avoue : ‘’Je ne suis pas assez libre, les mots prennent plus de place, plus de poids, cela met une espèce de plafond sur ma tête, je n’ai pas le même espace quand je joue en français, je suis plus libre dans ma langue’’. 


 


Invité à donner des conseillers à un jeune passionné de cinéma, l’acteur lance : ‘’Je suis très mauvais en conseils, parce que plus jeune j’avais du mal à écouter les conseils des autres, je suis quelqu’un instinctif’’. 


 


‘’(Il faut) essaie de t’écouter. Je travaille avec l’instinct, mais je ne suis pas le meilleur exemple, je n’ai pas pris de cours, j’ai du me rattraper beaucoup sur le tas (…)’’, dit-il. 


 


A la fin Oumar Sy n’a pas oublié ses origines peules en disant au revoir au public qui l’écoutait ‘’religieusement’’ dans sa langue paternelle.


 


 


 


FKS/OID