Palmarès des JCC 2019 : un espoir à la réalisation des jeunes (ministre tunisien)
APS
SENEGAL-TUNISIE-CINEMA

Palmarès des JCC 2019 : un espoir à la réalisation des jeunes (ministre tunisien)

  +++ De l’envoyée spéciale de l’APS : Fatou Kiné Séne +++

Tunisie, 3 nov (APS) – Le palmarès des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) 2019, session Néjib Ayed, a suscité samedi de nombreuses réactions dont celle du ministre des Affaires culturelles de Tunisie, Mohamed Zinelabidine, selon qui, le classement final ‘’a apporté un espoir à la réalisation des jeunes’’
‘’Le palmarès a donné un ton aux jeunes et à leur réalisation apportant ainsi un espoir, c’est un palmarès qui consacre le cinéma africain et magrébin’’, souligne le ministre, pour qui, la préparation de l’édition 2020 des JCC est déjà lancée.

Le secrétaire permanent du Fonds de promotion de l’Industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA) du Sénégal, Abdoul Aziz Cissé, a accueilli avec ‘’beaucoup de soulagement et de satisfaction’’ la récompense du film ‘’Atlantique’’ de Mati Diop Tanit d’argent et le prix de la meilleure musique de film

‘’C’est un encouragement qui pousse le cinéma sénégalais à aller de l’avant’’, ajoute-t-il.
Analysant l’ensemble des films vus cette semaine, le président du grand jury fiction, le franco-sénégalais Alain Gomis s’est réjoui du nombre important de premier film, quinze sur les quarante-quatre en lice dans la sélection officielle.
‘’Il y avait une sorte de rafraichissement avec un nombre important de premiers films. Par exemple pour les longs métrages fiction, sur les douze, il y en avait au moins huit premiers films, c’était du jamais vu’’, souligne-t-il. 

 
Pour le réalisateur de ‘’Félicité’’ (Etalon d’or du Yennenga 2017) il y a ‘’un vent de renouveau avec des styles cinématographiques différents explorés. C’était encourageant de voir une nouvelle génération arrivée avec une proposition forte, un niveau intéressant. On n’a pas vu de mauvais film’’. 
 
Il constate qu’il y a un retour de la comédie, du conte, ‘’peut-être ce qui manquait ; c’était la maitrise’’. Le seul bémol, a souligné par Alain Gomis, est ‘’l’image forte de la violence reflétée dans beaucoup de films’’. 
 
‘’Souvent les films ont été faits dans des contextes politiques difficiles, on a vu beaucoup de films de guerre, de violence sociale, politique. On a été frappé de ce qui se passe dans notre monde reflété à travers le cinéma avec une image forte de la violence’’, regrette-t-il. 
 
Le Sénégal repart de Tunis avec trois prix, le Tanit d’argent et prix de la meilleure musique pour ‘’Atlantique’’ et le Tanit de bronze pour ‘’5 Etoiles’’ de Mame Woury Thioubou. 
 
Les JCC 2019 ont été clôturées avec un podium final 100% féminin avec trois réalisatrices sacrées. Il s’agit de la cinéaste tunisienne Hinde Boujemaa qui a remporté le Tanit d’or avec son film ‘’Noura rêve’’, le Tanit d’argent avec ‘’Atlantique’’ de Mati Diop et le Tanit de bronze pour la réalisatrice saoudienne Shahad Ameen avec son film ‘’Scales’’.
 

FKS/MD