Cinéma : Hugues Dias propose la construction de salles en régions pour redynamiser le secteur
APS
SENEGAL-CULTURE

Cinéma : Hugues Dias propose la construction de salles en régions pour redynamiser le secteur


Thiès,18 oct (APS) - Le directeur de la cinématographie, Hugues Dias, a proposé mardi la construction de salles de cinéma dans les capitales régionales, pour redynamiser le secteur de la cinématographie au Sénégal.

La redynamisation du cinéma sénégalais est ‘’le vœu de nos autorités à la fois ministérielles et étatiques, parce que lorsque vous parlez de cinéma, la première idée ce sont les salles de cinéma, le lieu de diffusion’’, a-t-il dit au cours de la cérémonie de clôture d’un atelier de huit jours sur la scénarisation de film.


"C’est vrai que toutes les filières sont importantes. La formation, la production, l’exploitation, les infrastructures techniques, la post-production sont toutes  sur un même pied d’égalité des maillons de la chaîne. Mais, ce qui semble le plus important c’est  la chaîne économique, ce sont les salles de cinéma où l’on  exploite nos films, où l’on voit nos films’’, a-t-il fait remarquer.


Il estime que les pouvoirs publics qui ont entrepris la reconstruction des salles de cinéma, doivent prendre en compte toutes les autres régions et ne pas se limiter simplement à Dakar.


‘’Aujourd’hui, c’est vrai, le Sénégal est en train de revenir de très loin. Des salles sont en train de naître, mais il faut créer l’équilibre. [...]’’, a recommandé le directeur de la cinématographie.


‘’Sur les quatre projets de salles appuyées l’année dernière, il y a qu’une seule région qui est impliquée, c’est la région de Ziguinchor à travers le cinéma Vox qui va être reconstruit et qui va porter le nom de Complexe Aline Sitoé’’, a déploré Hugues Dias.


A en croire M. Dias, le ministère en charge de la Culture souhaite que les régions à fort potentiel culturel, comme Thiès, Saint-Louis et Kaolack, puissent aussi avoir ‘’des salles de cinéma d’ici à 2018’’. C’est une ambition à la portée du Sénégal au vu des efforts fournis par les autorités.


Pour concrétiser cette vision des plus hautes autorités, la tâche devra consister à doubler le nombre de salles à rénover ou à construire, a-t-il précisé. Il a souligné que le ministère de la Culture tend à cet effet la main aux investisseurs privés qui, déjà, ont fait un grand élan par rapport aux projets de salles de cinéma.


‘’La plupart des salles à Dakar vont être construites par des investisseurs privés nationaux. Il y a un complexe de trois salles ultramoderne, qui va être inauguré incessamment par le Chef de l’Etat ou les plus hautes autorités de l’Etat, a-t-il indiqué.


Le directeur de la cinématographie demande aux autorités locales de chaque région, de mettre du foncier à la disposition du projet pour la construction des salles de cinéma dans les régions.


‘’On parle de complexe parce qu’aujourd’hui les salles de cinéma modernes sont associées à d’autres structures conviviales, comme de petits restaurants, de petites écoles de cinéma. Il y a des choses qu’il faut intégrer aussi comme des salles de spectacle d’ordre cinématographique’’, a-t-il fait savoir.


FD/ASG