Une exposition à grande échelle à Dakar pour
APS
SENEGAL-CULTURE-MEMOIRE

Une exposition à grande échelle à Dakar pour "interroger la négritude’’

Dakar, 10 nov (APS) - Une exposition d’œuvres d’art imprimées à grande échelle visant à "interroger la négritude contemporaine" se dévoile depuis quelques jours sur les murs de la capitale sénégalaise.

A l’initiative d’une association dénommée "You are Beautiful the Way you are" (Tu es beau comme tu es, en anglais), cette succession d’œuvres d’art plein air regroupe une vingtaine d’artistes africains du continent et de la diaspora.
 
"Cette exposition, à différents endroits de la ville, vise à interroger la négritude contemporaine. Elle présente une série de reproductions d’œuvres d’art imprimées à grande échelle qui seront collées sur les murs extérieurs de la Médina et du Centre-ville de Dakar", a expliqué à l’APS le photographe Djibril Dramé, l’un des initiateurs de ce projet.
 
Selon M. Dramé, par ailleurs réalisateur et conservateur d’art, cette exposition compte aider "à construire une conversation visuelle entre les expériences individuelles des artistes et leurs perspectives en tant que Noirs dans notre monde actuel".
 
"C’est précisément pour offrir une alternative aux espaces de visibilité que l’exposition +Tu es beau comme tu es+ a été imaginée (…), pour ré-enchanter les murs de Dakar", souligne le directeur de la Biennale de Dakar, El Hadji Malick Ndiaye, dans une préface dédiée à cette exposition.
 
M. Ndiaye explique que ces artistes "offrent la possibilité d’une révision du récit historique redéfinissant les principes de la Négritude (…) contemporaine" au 21e siècle. "Il est donc important que ce message déchire les murs de Dakar qui devient un support à ciel ouvert", a-t-il indiqué.
 
"Tu es beau comme tu es porte ce baume par l’éducation grâce à l’accès direct au public et au dialogue à distance (…). Dans le semblant de désordre architectural, les œuvres d’art sur les murs de la capitale sont les fenêtres ouvertes, des boulevards de vie, une encyclopédie où s’entrechoquent les regards des passants", écrit-il dans sa préface.
 
Les organisateurs de ces reproductions d’œuvres d’art annoncent par ailleurs une visite guidée de cette exposition samedi 21 novembre, à partir de 9 h 00 mn. 
 
Cette visite prévue pour deux tours d’horloge va concerner l’ancien palais Justice, la Galerie nationale, la Galerie Cécile Fakhoury, la Librairie Clairafrique, le terrain de basket de Ouakam, l’échangeur de l’Ecole normale, celui de Sacré-Cœur et l’échangeur de Sipres.


AN/BK/ASG