Le Sénégal invité d’honneur de l’édition 2017 du festival
APS
SENEGAL-MAROC-PATRIMOINE

Le Sénégal invité d’honneur de l’édition 2017 du festival "Moussem" de Tan-Tan

Dakar, 3 mai (APS) - Le Sénégal est le pays invité d’honneur de la 13e édition du "Festival Moussem" de Tan-Tan, un rassemblement annuel de nomades du Sahara et d’autres régions du nord-ouest de l’Afrique, qui s’ouvre vendredi dans la province du même nom, au sud-ouest du Maroc, a-t-on appris mercredi de source officielle sénégalaise.
 
Cette manifestation se déroulera jusqu’au 10 mai prochain, sur le thème "Le Moussem de Tan-Tan : un patrimoine culturel en partage entre le Maroc et l’Afrique", précise-t-on de même source.
 
Le Sénégal a été choisi comme invité d’honneur de ce festival "sur les hautes instructions" du souverain marocain Mohammed VI, est-il écrit dans une lettre des organisateurs transmise au ministre de la Culture et de la Communication Mbagnick Ndiaye par l’ambassadeur du Maroc au Sénégal.
 
Selon le ministre sénégalais de la Culture, cet honneur fait au Sénégal "n’est pas fortuit’’,d’autant que "c’est à Dakar que le Souverain (marocain) avait décidé, le 06 novembre 2016, d’adresser le discours royal à son peuple fidèle, à l’occasion de la célébration du 41ème anniversaire de la glorieuse marche verte, en considération de la profondeur des liens fraternels, spirituels et humains qui unissent le Maroc et le Sénégal".
 
Mbagnick Ndiaye a dit avoir instruit les services compétents de son département de préparer cet évènement afin d’assurer "une représentation de qualité à ce festival international".
 
Outre des officiels, la célèbre troupe "Yeela" de Oulèye Lama va faire partie de la délégation sénégalaise, ainsi que des acrobates peuls et plusieurs exposants dont les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs (MSAD) de Thiès.
 
Le ministère de la Culture et de la Communication compte saisir cette opportunité pour partager avec les autorités marocaines le projet de construction du musée de la Tijanya à Tivaoune, projet qu’elles comptent réaliser avec le Sénégal.
 
D’après Mohammed Fadel Benyaich, président de la "Fondation Almouggar", organisatrice de la manifestation, ce choix porté sur le Sénégal "concrétise les similitudes culturelles et patrimoniales et les liens profonds, historiques et spirituels qui lient’’ le Maroc et le Sénégal.
 
"Le Moussem de Tan-Tan", sacré chef d’œuvre du patrimoine culturel oral de l’humanité en 2005 est inscrit sur la liste représentative de l’UNESCO en 2008. Il reste l’un des plus prestigieux festivals inscrits à l’agenda culturel du Maroc.
 
Les Emirats arabes unis vont participer à cette édition qui se veut "riche" et "diversifiée" selon le président de la "Fondation Almouggar.
 
Il est prévu au programme de ce festival "des conférences et des manifestations patrimoniales et culturelles qui illustrent l’engagement du Maroc en faveur du développement économique des provinces du Sud ».
 
De même, cet engagement se manifeste dans "la sauvegarde de ses cultures traditionnelles les plus représentatives", ajoutent les promoteurs de cette manifestation.
 
"Le Moussem de Tan-Tan" compte parmi les importantes manifestations culturelles au Maroc et principalement dans la province de Tan-Tan au sud-ouest du royaume chérifien.
 
Il constitue la valorisation d’une ancienne tradition centenaire suivant laquelle les tribus sahraouies se réunissaient annuellement essentiellement pour les échanges commerciaux. 
 
Plus d’une trentaine de tribus de nomades du Sahara du sud marocain et d’autres régions du nord-ouest de l’Afrique y participent chaque année.
 
Inscrit au calendrier agropastoral des nomades, ce festival était l’occasion de se retrouver, d’acheter, de vendre et d’échanger des denrées et autres produits, d’organiser des concours d’élevage de dromadaires et de chevaux, de célébrer des mariages et de consulter les herboristes.
 

FKS/BK