Jumelage annoncé entre le FESFOP et le Festival des continents de Cherbourg
APS
SENEGAL-FRANCE-CULTURE

Jumelage annoncé entre le FESFOP et le Festival des continents de Cherbourg

Louga, 29 déc (APS - Le Festival Festival international de folklore et de percussions (FESFOP) et le Festival des continents de Cherbourg (France) seront jumelés prochainement, a-t-on appris de la partie française.
 
"Le partenariat est déjà conclu, il ne reste que la formalisation du projet", a annoncé Boubekeur Khelfaoui, président du Festival des continents de Cherbourg, vendredi à Louga, à l’ouverture de la 18e édition du FESFOP portant sur le thème "Diversité, coopération, développement durable". 
 
M. Khelfaoui dit avoir été invité au FESFOP "pour amorcer le jumelage’’ avec le festival des continents de Cherbourg, une initiative que les deux parties sont appelées à "concrétiser prochainement".
 
"Nous voulons traduire ce Festival et le monter à l’extérieur en tant qu’image de notre Afrique", a dit Boubekeur Khelfaoui, en parlant du Festival des continents de Cherbourg.
 
Selon lui, le Festival international de folklore et de percussions de Louga compte "un certain nombre d’activités qui démontrent à quel point la culture africaine est vaste et variée". "C’est une structure de rassemblement et de création qui constitue une vitrine de l’Afrique à l’extérieur", a-t-il ajouté.
 
Le FESFOP "constitue un modèle achevé" de ce que le ministère de la Culture du Sénégal attend d’un festival international, estime de son côté le directeur des arts du Sénégal, Abdoulaye Koundoul.
 
"Ce que nous sommes en train de vivre ici constitue le modèle à répliquer. Ce qui est étonnant avec le Festival, c’est sa capacité à générer des projets culturels chaque année", a-t-il relevé, se réjouissant du jumelage annoncé entre le FESFOP et le Festival des continents de Cherbourg.
 
"Nous ne cessons’’ de donner "en exemple’’ le FESFOP et de "demander aux autres promoteurs de festival de l’imiter", a soutenu le directeur des arts, jugeant que le thème de cette 18ème édition du FESFOP "est approprié et constitue une préoccupation majeure pour le gouvernement".
 
M. Koundoul note que "la culture est le meilleur moyen pour combattre tous les fléaux dont souffre une société. Il faut y croire et le parfaire de jour en jour".
 
 


SK/BK