Un Festival ambitionne de contribuer au renouveau de la musique capverdienne
APS
SENEGAL-CAPVERT-MUSIQUE

Un Festival ambitionne de contribuer au renouveau de la musique capverdienne

Dakar, 15 oct (APS) - Des acteurs culturels comptent organiser en novembre prochain à Dakar un Festival de la musique du Cap-Vert (FESMUCAP), avec l’ambition de contribuer au renouveau de ce style ‘’en perte de vitesse au Sénégal’’.

Le FESMUCAP, dont les activités se dérouleront du 2 au 10 novembre à travers plusieurs sites dans la capitale sénégalaise, devrait contribuer à la promotion de la jeunesse sénégalaise et cap-verdienne, en misant sur le renouveau et l’aura de la musique capverdienne, ont expliqué les promoteurs de cette manifestation au cours d’un point de presse.

 ‘’Organiser ce festival à Dakar, est un moyen pour nous de tendre le bras à la communauté capverdienne mais aussi apporter quelque chose de nouveau en permettant à des artistes capverdiens de renouer avec le public sénégalais’’, a déclaré Isidor Lopez, promoteur de l’évènement.

Le FESMUCAP vise à ramener la culture du Cap-Vert au Sénégal pour mieux faciliter le partage et le renforcement des liens des deux pays, a indiqué M. Lopez.

Plus de 30 artistes capverdiens sont attendus au FESMUCAP, dont Gil Semedo, Nueuza, Jorge Neto, Yvon Paris, Tamm Tam 2000, Melany Vieira, Cordas DoSol ou encore Djedje, selon son promoteur.

Il a rappelé que le premier Festival de la musique du Cap-Vert avait été organisé il y a 20 ans à Gorée, une île située au large de Dakar, à l’initiative de Mix Teixeira, présent à ce point de presse. M. Teixeira était également connu pour organiser le concours ‘’Miss Cap-Vert’’ au Sénégal.

L’organisation de Festival ‘’n’est pas une mince affaire’’, a souligné M. Lopez pour justifier la pause enregistrée dans l’organisation de cette manifestation.
 
‘’Cela demande beaucoup de moyens et c’est pour cela que je lance un appel aux autorités sénégalaises pour soutenir ce genre d’évènements qui peut également booster le tourisme’’, a-t-il ajouté, avant d’évoquer la présence au Sénégal d’une ‘’forte communauté capverdienne’’ depuis ‘’au moins trois générations’’.

‘’Ces Capverdiens se sont assez bien insérés dans le tissu social sénégalais tout en gardant des liens avec leur pays d’origine. C’est ce qui explique que dans tous les pays d’accueil où ils sont installés, les capverdiens continuent à fêter les grands évènements culturels en lien avec leur pays’’, a souligné Isidor Lopez.

Roger Sodade, membre du comité d’organisation et très connu au Sénégal dans le milieu de l’animation musicale depuis plus de 20 ans, dit avoir constaté ‘’une perte de vitesse’’ et ‘’un recul de la musique capverdienne sur la scène’’ sénégalaise.

‘’Les nostalgiques n’ont désormais nulle part où retrouver l’ambiance de la musique et la culture capverdienne, expliquant l’organisation de ce Festival pour revaloriser cette musique et la remettre au goût du jour’’, a fait observer ce spécialiste de la musique capverdienne.

Outre des concerts, le programme du FESMUCAP, prévu pour 10 jours, comprend également des débats et conférences, des expositions culturelles ainsi que des activités lucratives pour enfants.

MF/BK/ASG