Thiès : Ouverture de la 8-ème édition du Fest’Rail dans un contexte financier difficile
APS
SENEGAL-THEATRE-FESTIVAL

Thiès : Ouverture de la 8-ème édition du Fest’Rail dans un contexte financier difficile

Thiès, 12 mai (APS) - La 8-ème édition du Festival de théâtre du rail (Fest’Rail) de Thiès à l’initiative de la section thièssoise de l’Association des artistes comédiens du théâtre sénégalais (ARCOTS) s’est ouverte ce vendredi dans un contexte de difficultés financières, les sponsors et les partenaires n’ayant pas pour l’essentiel répondu à l’appel.
 
"Sur presque 8 millions, on n’a même pas bouclé 3 millions de francs CFA", a dit M. Dramé à des journalistes, avant la cérémonie officielle d’ouverture à l’auditorium de l’Université de Thiès. 
 
"Nous peinons à organiser le festival, c’est très difficile", a dit Jules Dramé, notant que les "partenaires naturels", à savoir les collectivités locales, n’ont pas encore répondu. La ville de Thiès a fait une promesse, mais le dossier est dans le circuit de la perception municipale, du fait de "lourdeurs administratives". 
 
"Nous nous sommes endettés pour organiser le festival", a dit M. Dramé, confiant de pouvoir "relever le défi". A ce jour, seuls quelques responsables politiques dont le directeur de la Poste Siré Dia, ont apporté leur contribution, en plus du million de l’ARCOTS, a-t-il dit. 
 
Il a fait part de son espoir de voir les communes "réagir d’ici dimanche", afin de leur permettre de prendre en charge les 200 membres des délégations officielles, venues de six régions du pays, que l’ARCOTS doit héberger, transporter et nourrir. Compte tenu des artistes locaux, au total 500 participants sont attendus à ce festival. 
 
L’édition de cette année est axée sur le thème "Théâtre et conscience citoyenne", histoire d’outiller les comédiens, en perspective des prochaines échéances électorales, où ils devront diffuser à travers leurs prestations dans les meetings politiques, sketches, des messages d’apaisement, a-t-il expliqué. 
 
La présente édition devra aussi être mise à profit, pour plaider auprès des autorités pour un parrainage des artistes afin qu’ils puissent être enrôlés dans la mutuelle de santé des acteurs culturels, comme cela se fait dans des régions comme Fatick, Dakar et Ziguinchor qui sont en avance sous ce rapport à Thiès, a dit le président de l’ARCOTS. 
 
Après l’ouverture officielle ce vendredi soir, un panel et des prestations d’artistes sont au menu. L’idée de cette manifestation initiée par un groupe d’amis, était de donner à la ville de Thiès un rendez-vous culturel annuel qui rassemblera ses fils qui y convergeront chaque année pour partager des moments de retrouvaille autour du théâtre, a expliqué le responsable.

ADI/ASB