Sorano et le Grand Théâtre ’’pas en concurrence
APS
SENEGAL-CULTURE

Sorano et le Grand Théâtre ’’pas en concurrence" (Sahite Sarr Samb)

Dakar, 16 août (APS) - Le Théâtre national Daniel Sorano, "un laboratoire" de créations dont l’une des vocations est de protéger le patrimoine culturel sénégalais, ne peut être en concurrence avec le Grand Théâtre de Dakar, dont la création tient à la nécessité de "répondre à une autre demande", soutient Sahite Sarr Samb.

Dans un entretien paru dans l’édition de mardi du quotidien Le Soleil, le directeur général du Théâtre national Daniel Sorano a dit qu’au départ, peut-être, l’établissement dont il a en charge la gestion pouvait être considéré comme une concurrente du Grand Théâtre.

Mais "ce n’est plus le cas, surtout par rapport aux opérateurs externes qui viennent louer des salles". "La vocation de Sorano, a souligné Sahite Sarr Samb, ce n’est pas de louer des salles".

"Notre vocation, c’est d’être un laboratoire, de faire des créations, de les diffuser, de protéger le patrimoine du Sénégal, de promouvoir la diversité", a expliqué M. Samb.

Selon lui, "il n’y a pas lieu d’établir une comparaison entre le Grand Théâtre et Sorano", deux établissements créés dans des contextes différents et qui n’ont "pas la même trajectoire historique". 

"À un moment, il était devenu nécessaire d’avoir un nouveau théâtre pour répondre à une autre demande. En cela, ils sont complémentaires. Nous n’avons ni la même trajectoire, ni les mêmes destinations encore moins la même âme", a-t-il indiqué. 

Il reste que de son point de vue, le Théâtre national Daniel Sorano et le Grand Théâtre de Dakar peuvent "ensemble contribuer au rayonnement culturel de notre pays".
 

BK